Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Toxidermies au méthotrexate : deux observations - 19/06/12

Doi : 10.1016/j.annder.2012.04.150 
M. Al Mebayadh a, A. Cosnes a, N. Ortonne b, L. Valeyrie-Allanore a, , c
a Service de dermatologie, centre de référence des maladies bulleuses immunologiques et toxiques, université Paris-Est Créteil (UPEC), hôpital Henri-Mondor, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil cedex, France 
b Service d’anatomie pathologique, université Paris-Est Créteil (UPEC), hôpital Henri-Mondor, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil cedex, France 
c EA4393, laboratoire d’investigation clinique (LIC), université Paris-Est Créteil (UPEC), 94010 Créteil cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le méthotrexate est une molécule prescrite de longue date en dermatologie, dans des indications variées. Ses effets secondaires cutanés sont rares et essentiellement d’origine toxique, dans le cadre d’un surdosage. Nous rapportons les observations originales de deux patients traités par méthotrexate pour une pemphigoïde bulleuse (PB), qui ont développé une éruption cutanée se reproduisant avec une chronologie stéréotypée à chaque administration de la molécule.

Observations

Cas 1 : un homme de 70ans était suivi pour une PB qui avait rechuté à deux reprises à la décroissance de la corticothérapie locale. Un traitement par méthotrexate était débuté et le patient était revu en consultation un mois plus tard. Il présentait des lésions vésiculeuses, prurigineuses de la tête et du tronc récidivant à chaque prise de méthotrexate, d’évolution favorable à la décroissance de la posologie. Cas 2 : une femme de 81ans était suivie pour une PB traitée initialement par clobétasol. La patiente rechutait après cinq mois et un traitement par méthotrexate par voie sous-cutanée était débuté. Elle développait alors une éruption papulo-œdémateuse du visage rythmée par les injections, d’évolution favorable avec la diminution de la posologie.

Discussion

La chronologie des prises, le test de réintroduction positif, l’amélioration des manifestations cutanées à la décroissance du traitement sont des arguments forts qui nous ont fait poser, dans les deux cas, le diagnostic de toxidermie au méthotrexate. Ces observations illustrent la variabilité de la présentation clinique de ces toxidermies et soulignent la nécessité de discuter systématiquement cette hypothèse diagnostique dans le cadre d’une éruption récidivante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Methotrexate has been prescribed for many years in the treatment of dermatological diseases. Cutaneous side effects of methotrexate are rare and consist chiefly of direct toxicity resulting from overdose. We report herein two original cases of methotrexate-induced cutaneous adverse reactions.

Patients and methods

Case 1: A 70-year-old man was followed for bullous pemphigoid. After two relapses with clobetasol, methotrexate was initiated. One month later, a vesicular and itching rash localized on the face and trunk was observed. The lesions systematically occurred in the week following drug-intake and finally healed after dosage reduction. Case 2: An 81-year-old woman was hospitalized for bullous pemphigoid, first treated by clobetasol. She relapsed 5 months later, and methotrexate was initiated subcutaneously. After the third injection, an edematous and papular eruption was observed on the patient’s face. The eruption recurred systematically after drug injection and healed after dosage reduction.

Discussion

The chronology of drug-intake, a positive test following renewed intake and improvement of lesions with a lower dose of methotrexate allowed us to conclude on cutaneous adverse reactions to methotrexate. These two original cases underline the atypical clinical presentation of cutaneous adverse reaction. This diagnosis should be systematically discussed in cases of recurrent rash.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Toxidermie, Méthotrexate

Keywords : Cutaneous adverse reaction, Methotrexate


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 139 - N° 6-7

P. 472-476 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vitiligo post-greffe thymique chez un enfant porteur d’un déficit en Foxn1
  • E. Levy, B. Neven, N. Entz-Werle, B. Cribier, D. Lipsker
| Article suivant Article suivant
  • Érythème périnéal récidivant toxinique chez un enfant de 11 ans
  • A. Schoeffler, M. Bollaert, P. Muller, J. Pouaha, F. Werts, F. Truchetet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.