Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Que reste-t-il aujourd’hui des conjonctivites néonatales dans la préfecture de la Kozah au Togo ? - 19/06/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.10.006 
K.D. Ayena a, , K.M. Amedome b, J.W. Diallo c, K.B. Dzidzinyo b, K.D. Azoumah d, A.S. Aboubakari e, M. Salou f, S.K. Koffi g, N. Tchassi a, K.P. Balo b
a Service d’ophtalmologie, CHU de Kara, avenue Gnassingbé-Eyadema, Kara, Togo 
b Service d’ophtalmologie, CHU Tokoin, Tokoin, Lomé, Togo 
c Service d’ophtalmologie, CHU Souro-Sanou, BP 676, Bobo-Dioulasso 01, Burkina Faso 
d Service de pédiatrie, CHU de Kara, avenue Gnassingbé-Eyadema, Kara, Togo 
e Service de Gynéco-obstétrique, CHU de Kara, avenue Gnassingbé-Eyadema, Kara, Togo 
f Service de bactériologie, CHU Tokoin, Tokoin, Lomé, Togo 
g Service de pédiatrie, CHU Tokoin, Lomé, Togo 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Le but de ce travail est de dépister les conjonctivites néonatales afin d’en évaluer leur incidence et surtout rechercher les germes en cause.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude transversale dans trois formations sanitaires de la préfecture de la Kozah du 24 mars au 12 mai 2009. Tous les nouveau-nés suivis dans ces centres ont été examinés à la recherche de signes de conjonctivite. Un examen cytologique et bactériologique (ECB) des sécrétions conjonctivales a été réalisé chez les nouveau-nés suspects afin d’isoler un germe.

Résultats

Durant la période d’étude, 348 nouveau-nés ont été examinés, dont 185 garçons et 163 filles avec un sex-ratio de 1,1. L’âge moyen était de 3,7jours. Vingt-huit nouveau-nés présentaient une conjonctivite (8 %) ; 39,3 % de ces cas de conjonctivites ont été observés les quatre premiers jours de vie. Dix-huit de ces nouveau-nés étaient accouchés par voie basse (64,28 %), contre dix par voie haute (35,72 %). Toutes les mères des nouveau-nés malades avaient un syndrome d’infection sexuellement transmissible (IST) durant le troisième trimestre de grossesse. Après ECB, le Staphylococcus aureus a été le seul germe retrouvé dans 25 % des cas.

Conclusion

Malgré la vulgarisation de la prophylaxie de la conjonctivite néonatale par la méthode de Crédé, elle persiste encore dans notre région. Éradiquer la conjonctivite néonatale nécessite le traitement des IST chez les gestantes associé à une éducation sur la prévention des infections en milieu de soins néonataux et à domicile par l’application des règles d’hygiène simples.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aim

The purpose of this study is to screen the neonatal conjunctivitis in order to evaluate its incidence and especially to seek for the causative germs.

Patients and methods

We have realized cross-sectional study in three health centers of the prefecture of Kozah from March 24 to May 12, 2009. All the newborns followed in these centers are examined in the search of signs of conjunctivitis. A biological diagnosis of conjunctival secretions was carried out at the suspect newborns.

Results

During the study period, 348 newborns were examined including 185 boys and 163 girls corresponding to a sex-ratio (M/F) of 1.1. The middle age was 3.7 days. Twenty-eight newborns presented conjunctivitis, that is to say a rate of incidence of 8%. The cases of conjunctivitis were observed the first four days of life in 39.3% of cases. Eighteen of the newborns presenting conjunctivitis were vaginal deliveries (64.3%) against ten (35.7%) by caesarian. All the mothers of the ill newborns had a syndrome of sexually transmissible infection (STI) during the third quarters of pregnancy. After biological diagnosis, Staphylococcus aureus was found in 25% of the cases.

Conclusion

Despite the common herd of neonatal conjunctivitis prophylaxis by Crede’s method, its remains in the prefecture of Kozah. In hope for neonatal conjunctivitis eradication, treatment of STI on pregnant women associated to education and communication on the prevention of the infection in neonatal health care centers and at home by hygiene rule application are necessary.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Conjonctivite néonatale, Épidémiologie, Togo

Keywords : Neonatal conjunctivitis, Epidemiology, Togo


Plan


 Communication orale présentée lors du 117e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2011. Ce travail a été retenu « prix de la Bourse de la Francophonie ».


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 6

P. 432-436 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une cause rare d’occlusion de la veine centrale de la rétine chez le sujet jeune dans un contexte traumatique
  • D.A. Mouinga Abayi, J.-M. Giraud, J.-R. Fenolland, F. El Asri, D. Sendon, F. May, J.-P. Renard
| Article suivant Article suivant
  • Fasciite nécrosante périorbitaire compliquant une blépharoplastie esthétique : à propos d’un cas
  • K. Laouar, J.-M. Ruban, E. Baggio, G. Dupeyron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.