Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dissection coronaire traumatique compliquée d’infarctus du myocarde chez un patient traumatisé crânien - 26/06/12

Doi : 10.1016/j.annfar.2012.02.014 
Y. Hamonic a, M. Biais b, c, D. Naibo d, P. Revel b, F. Sztark a, , c
a Service d’anesthésie réanimation I, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
b Département des urgences, CHU de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 
c Adaptation cardiovasculaire à l’ischémie, U1034, université Bordeaux, 33600 Pessac, France 
d Service des urgences cardiologiques, CHU de Bordeaux, 33600 Pessac, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’infarctus du myocarde compliquant une dissection coronaire dans un contexte de traumatisme thoracique fermé est rare, mais potentiellement létal. La prise en charge est complexe lorsqu’il est associé à d’autres lésions, notamment intracrâniennes ; la discussion de l’anticoagulation curative est alors au premier plan. Nous rapportons le cas d’un patient de 37ans, polytraumatisé avec des pétéchies hémorragiques intracérébrales, ayant fait un infarctus du myocarde sur dissection coronaire gauche.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Acute myocardial infarction, following coronary artery dissection, is a rare, but potentially fatal, syndrome after blunt chest trauma. The treatment is more complicated when intracerebral lesions are present, because of the need of anticoagulation. We report the case of a 37-year-old male patient, suffering from a polytraumatism with intracranial petechial haemorrhages who have a left coronary artery dissection with acute myocardial infarction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatisme thoracique, Infarctus du myocarde, Dissection coronaire, Traumatisme crânien, Contusion myocardique

Keywords : Blunt chest trauma, Myocardial infarction, Coronary artery dissection, Craniocerebral trauma, Myocardial contusion


Plan


© 2012  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 6

P. 553-556 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incident hémodynamique majeur pendant une perfusion continue de noradrénaline : attention à la ligne de perfusion. Un pic hypertensif postopératoire évitable ?
  • S. Ethgen, S. Genay, B. Décaudin, P. Odou, G. Lebuffe
| Article suivant Article suivant
  • Hypertension pulmonaire et fracture du col fémoral : intérêt de la rachianesthésie continue
  • J. Turc, A. Lamblin, F. Klack, P.-F. Wey, J.-Y. Martinez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.