Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chirurgie éveillée des gliomes cérébraux : plaidoyer pour un investissement accru des anesthésistes - 26/06/12

Awake surgery for brain gliomas: Plea for an increased involvement of anesthesiologists

Doi : 10.1016/j.annfar.2012.04.009 
H. Duffau a, , b
a Département de neurochirurgie, hôpital Gui-de-Chauliac, CHU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier, France 
b Inserm U1051, équipe « Plasticité cérébrale, cellules souches et tumeurs gliales », institut des neurosciences de Montpellier, hôpital Saint-Éloi, CHU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34091 Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

L’essor récent de la « chirurgie éveillée » en neuro-oncologie a été à l’origine d’un virage conceptuel, à savoir la réalisation de résections pour tumeurs intracérébrales invasives selon des limites fonctionnelles et non plus anatomiques. Cette modification paradigmatique a permis une amélioration très significative des résultats lors de chirurgie des gliomes, en ouvrant la porte à des exérèses en zones classiquement considérées comme « fonctionnelles » et non opérables, tout en préservant, voire même en améliorant la QdV des patients. De plus, les étendues des résections ont été majorées, avec une augmentation des médianes de survie, en particulier dans les gliomes diffus de bas grade. Les relations étroites entre les différentes équipes (chirurgicales, neurocognitives, anesthésiques) représentant le facteur crucial pour le développement et l’amélioration de cette « chirurgie éveillée », il semble essentiel que les anesthésistes puissent bénéficier d’une vision claire et précise de l’apport de cette procédure, afin de pouvoir mieux évaluer la balance entre les risques théoriques de l’anesthésie dans ces conditions versus le risque réel de ne pas opérer le patient avec ce maximum de sécurité et d’efficacité. Le but de ce plaidoyer est d’argumenter en faveur d’une généralisation de ce type d’intervention en pratique routinière, du fait de son impact majeur sur les résultats fonctionnels et vitaux, tout en ayant toutefois conscience de la nécessité d’un travail multidisciplinaire de chaque instant tant concernant la discussion des indications qu’au bloc opératoire. En ce sens, l’anesthésiste a un rôle central à jouer, via un investissement accru dans ce domaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The recent development of awake surgery in neuro-oncology allowed a conceptual change, i.e. the realization of resection for invasive brain tumors according to functional and not anatomic boundaries. This paradigmatic shift enabled a significant improvement of results in surgery for gliomas, by opening the door to resections within eloquent areas classically considered as “inoperable”, while preserving and even improving the quality of life of patients. In addition, the extent of resections has been maximized, leading to an increase of median survival – especially in low-grade gliomas. Strong relationships between the different teams (surgeons, neuropsychologists, anaesthesiologists) are crucial for the development and improvement of awake surgery. Thus, it seems important that anesthesiologists can benefit from a clear and accurate knowledge of the real contribution of this procedure, in order to better evaluate the balance between the theoretical risks of surgery under local anesthesia versus the actual risk of not performing resection with a maximum of safety and efficiency for the patients. The purpose of this plea is to advocate the spread of awake surgery in routine practice, due to its major impact on both functional and survival outcomes, by nonetheless keeping in mind that a multidisciplinary staff is mandatory for selection of patients as well as into the operating room. In this state of mind, anaesthesiologists have to play a central role, through an increased involvement in this field.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie éveillée, Gliome, Anesthésie locale, Cartographie cérébrale, Stimulation électrique directe

Keywords : Awake surgery, Glioma, Local anaesthesiology, Brain mapping, Direct electrical stimulation


Plan


 Texte présenté aux 33e journées de l’Association de neuroanesthésie-réanimation de langue française, Marseille, 17–18 novembre 2011.


© 2012  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 6

P. e81-e86 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anesthésie du patient épileptique
  • N. Engrand
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt du monitoring électrophysiologique au cours d’une chirurgie éveillée en neurochirurgie
  • A. Trebuchon, M. Guye, V. Tcherniack, E. Tramoni, N. Bruder, P. Metellus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.