S'abonner

Évolution de la demande des examens de médecine nucléaire pour cancer de la prostate depuis l’enregistrement de la fluorocholine (18F) : analyse sur deux ans à l’hôpital Tenon - 27/06/12

Evolution of the prescription of nuclear medicine examinations in prostate cancer since the registration of fluorocholine (18F): A two-year survey at hôpital Tenon

Doi : 10.1016/j.mednuc.2012.04.004 
S. Balogova a, b, c, A. Kobetz a, c, V. Huchet a, L. Michaud a, d, K. Kerrou a, F. Paycha e, V. Nataf f, Z. Idir g, M. Hodolic h, M. Vereb i, F. Montravers a, d, J.-N. Talbot a, , d
a Médecine nucléaire, hôpital Tenon, AP–HP, 4, rue de Chine, 75020 Paris, France 
b Université Comenius, Bratislava, Slovaquie 
c Unité de recherche clinique, hôpital Lariboisière, AP–HP, 75010 Paris, France 
d Université Pierre-et-Marie-Curie, 75005 Paris, France 
e Médecine nucléaire, hôpital Lariboisière, 75010 Paris, France 
f Radiopharmacie, hôpital Tenon, AP–HP, 75020 Paris, France 
g DRCD, AP–HP, 75010 Paris, France 
h Hôpital universitaire, Ljubljana, Slovénie 
i Klinikum Kassel Nuklearmedizin, Kassel, Allemagne 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 27 June 2012
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

L’autorisation de mise sur le marché d’un nouveau radiopharmaceutique pour la TEP par les agences du médicament n’est pas si fréquente et il a semblé intéressant d’en suivre les conséquences sur la demande des autres examens de médecine nucléaire par les correspondants cliniciens. La fluorocholine (18F) ou FCH a été enregistrée en France le 2 avril 2010 avec parmi les indications la localisation des métastases osseuses dans le cancer de la prostate (CP).

Méthodes

Une analyse de la demande des examens de médecine nucléaire (MN) en cas de CP a été effectuée à l’hôpital Tenon, couvrant huit trimestres depuis avril 2010.

Résultats

Durant ces deux ans, 721 examens de MN ont été effectués chez des patients atteints de CP. La demande en TEP/TDM à la FCH a augmenté rapidement, de 11 % des examens de MN au premier trimestre à 37 % au deuxième trimestre et à 56 % au huitième trimestre. Le nombre total d’examens de MN demandés pour CP a lui aussi augmenté durant ces deux ans. Globalement, la part de la TEP/TDM à la FCH a été de 42 %, celle de la TEP/TDM au fluorure (18F) de sodium (F Na) de 27 %, celle de la scintigraphie osseuse (SO) de 25 %. La demande en TEP/TDM au FDG (6 % des examens de MN) a été limitée à quelques cas de PC hormono-résistant ou multimétastatique. Les examens limités à la détection des métastases osseuses (TEP/TDM au F Na et SO) ont été demandés de façon très prédominante lors de la stadification initiale, alors que la FCH a été préférée pour la détection des récidives occultes, à des concentrations bien plus faibles de PSA. Le suivi thérapeutique et l’évaluation d’un traitement peu après qu’il est terminé est une indication prometteuse qui nécessite une évaluation des radiopharmaceutiques ; elle a représenté 19 % des examens, tout comme la restadification avant reprise d’un traitement.

Conclusion

La disponibilité de la TEP/TDM à la FCH aboutit à une augmentation rapide de sa demande, en particulier en cas de récidive occulte, avec une augmentation globale de la demande pour les examens de MN dans le CP, de +11 % d’une année sur l’autre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The registration of a new PET radiopharmaceutical by medicines agencies is infrequent and it seemed interesting to follow its consequences on the prescription of alternative nuclear medicine (NM) examinations by the referring physicians. Fluorocholine (18F) (FCH) was registered in France for localisation of bone metastases of prostate cancer (PC) on April 2nd 2010.

Methods

A survey of the prescription of NM examinations in patients with PC was performed at Hôpital Tenon, covering eight quarters since the registration of FCH.

Results

During that period of time, 721 NM examinations were performed in PC patients. Demand for FCH PET/CT grew rapidly, from 11% of the NM examinations during the first quarter to 37% during the second quarter and to 56% during the eighth quarter. The total number of NM examinations requested for PC also grew over that period. Overall, the share of FCH PET/CT was 42%, 27% for bone PET/CT with fluoride (18F) (F Na), 25% for bone scintigraphy (BS). FDG PET/CT remained limited to few cases of castrate-resistant or metastatic PC (6% of NM examinations). Examinations limited to the detection of bone metastases (F Na and BS) were predominantly demanded for initial staging while FCH was more frequently requested in case of occult recurrence, at lower PSA serum levels. Therapy monitoring and follow-up appeared to be promising settings requiring assessment; 19% of NM examinations were prescribed in this context, same proportion as restaging prior to treatment resuming.

Conclusion

The introduction of FCH resulted in a rapid demand for this PET/CT examination, in particular in case of occult recurrence, with an overall increase in PC patients referred to NM imaging, of +11% comparing the two successive years.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer de la prostate, Fluorocholine (18F), Fluorure (18F), FDG, Scintigraphie osseuse, Prescription des examens d’imagerie

Keywords : Prostate cancer, Fluorocholine (18F), Fluoride (18F), Fluorodeoxyglucose (18F), Bone scintigraphy, Medical imaging prescription


Plan


 Rencontre Apramen du 13 mars 2012 sur la recherche clinique en Île-de-France.


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.