Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The prescriptive power of the television host. A transposition of Milgram’s obedience paradigm to the context of TV game show - 06/07/12

Doi : 10.1016/j.erap.2012.02.001 
J.-L. Beauvois a, , D. Courbet b , D. Oberlé c
a 223, route de Marseille, 83670 Barjols, France 
b IRSIC, IUT d’Aix-en-Provence, Aix-Marseille University, 413, avenue Gaston-Berger, 13625 Aix-en-Provence, France 
c University of Paris-Ouest Nanterre La Defense, Department of Psychology, 200, avenue de la République, 92700 Nanterre, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Introduction

Today’s fascination with television makes us wonder whether it might not represent an authority capable of leading people in a television studio to inflict cruel acts on others, even though they condemn those acts.

Objective

The experiment reported here allows us to answer this question in the affirmative. Therefore, we transposed Milgram’s famous experimental obedience paradigm to the context of a “real” TV game show, in the studio of a large television production company, with a live audience and no prizes.

Method

We set up several experimental conditions designed to tell us if, in such contexts, obedience was the dominant response, as it is in the often-replicated classic situation. We also wished to know if the introduction of variations would reduce obedience.

Results

The results show that obedience to the host is the dominant response, as it is in Milgram’s classic situation. However, variations that are assumed to reduce this obedience do not in fact demonstrate the expected effects. An additional experimental condition appears to demonstrate that a determining factor of obedience is the physical proximity of the host incarnating the televisual power.

Conclusion

We offer a conclusion addressing the societal aspects of obedience.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Vu la fascination qu’exerce aujourd’hui la télévision, on se demande si elle ne représente pas une autorité susceptible de conduire les gens à commettre, sur un plateau de télévision, des actes cruels à l’égard d’autrui, actes que pourtant ils réprouvent.

Objectifs

La présente expérience nous permet de répondre affirmativement à cette question. Pour le démontrer, nous avons transposé le célèbre paradigme d’obéissance de Milgram dans le contexte d’un jeu télévisé, filmé dans le studio d’une entreprise de production d’émissions télévisées, impliquant un public mais pas de gains.

Méthode

Nous avons réalisé plusieurs conditions expérimentales destinées à faire apparaître si, dans un tel contexte, l’obéissance restait, comme dans la situation classique souvent reproduite, la réponse dominante. Nous souhaitions aussi savoir si l’introduction de variantes permettrait d’obtenir, une réduction de l’obéissance.

Résultats

Les résultats montrent que l’obéissance à l’animatrice est, comme dans la situation standard de Milgram, la réponse dominante et que des variantes supposées a priori réduire cette obéissance ne la réduisent pas. Une condition expérimentale additionnelle semble indiquer qu’un facteur déterminant de l’obéissance est la proximité physique de l’animatrice représentant le pouvoir télévisuel.

Conclusion

On conclut en évoquant les aspects sociétaux de l’obéissance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Television violence, Reality television, Authority, Milgram, Obedience

Mots clés : Violence télévisuelle, Télé-réalité, Autorité, Milgram, Obéissance


Plan


 We would like to thank Olivier Codou, Julien Intartaglia, Amandine Tonelli and David Vaidis for their participation in the experiment’s execution and particularly for creating the debriefings. We’d like to thank France Télévision, Christophe Nick and the Yami 2 team for allowing us to perform this experiment.


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° 3

P. 111-119 - juillet 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • The relative utility of differing measures of emotional intelligence: Other-report EI as a predictor of social functioning
  • Sungwon Choi, Donald H. Kluemper

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.