Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Long-term control of a MEN1 prolactin secreting pituitary carcinoma after temozolomide treatment - 11/07/12

Doi : 10.1016/j.ando.2012.03.001 
Melanie Philippon a, Isabelle Morange a, Marilyne Barrie b, Anne Barlier a, c, David Taieb d, Henry Dufour e, Bernard Conte-Devolx a, Thierry Brue a, Frédéric Castinetti a,
a Department of endocrinology and reference center for rare pituitary diseases, hôpital Timone, assistance publique hôpitaux de Marseille, Aix-Marseille université, 13284 Marseille, France 
b Department of neurology and oncology, hôpital Timone, assistance publique hôpitaux de Marseille, Aix-Marseille université, 13284 Marseille, France 
c Department of molecular biology, hôpital La Conception, assistance publique hôpitaux de Marseille, Aix-Marseille université, 13284 Marseille, France 
d Department of nuclear medicine, hôpital Timone, assistance publique hôpitaux de Marseille, Aix-Marseille université, 13284 Marseille, France 
e Department of neurosurgery, hôpital Timone, Aix-Marseille université, 13284 Marseille, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

We report here a rare case of a young male patient presenting with a Multiple Endocrine Neoplasia Type 1 - prolactin-secreting pituitary carcinoma, controlled long-term after temozolomide withdrawal. Initial presentation was pituitary apoplexy leading to surgery. Dopamine agonists and radiotherapy allowed control of prolactin secretion and pituitary remnant. Metastasis appeared 10 years after initial presentation, leading to the diagnosis of pituitary carcinoma. At that time, dopamine agonists were no more effective; temozolomide, an oral alkylating agent, was administered for 24 cycles, and allowed decrease of the volume of the pituitary lesion and metastases. The patient is still currently followed in our department, 3 years after temozolomide withdrawal: prolactin level and pituitary tumor volume remain controlled without any chemotherapy. To our knowledge, this is the first case of MEN1 prolactin secreting pituitary carcinoma controlled long-term after temozolomide discontinuation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Nous rapportons le cas d’un patient porteur de Néoplasie endocrinienne multiple de Type 1, ayant présenté un carcinome hypophysaire à prolactine contrôlé après arrêt prolongé de temozolomide. Le patient a initialement présenté une apoplexie hypophysaire pour laquelle il a bénéficié d’une chirurgie d’exérèse partielle, puis d’une radiothérapie, et de fortes doses de dopaminergiques. Il a présenté des métastases dix ans après le diagnostic de carcinome, alors que les taux de prolactine n’étaient plus contrôlés par dopaminergiques. Un traitement par temozolomide, un agent alkylant, a été délivré pendant 24 cycles. Ce traitement a permis une diminution du volume des lésions secondaires et du résidu tumoral. Le patient est actuellement toujours suivi dans notre service, trois ans après l’arrêt du temozolomide : les taux de prolactine, et les volumes des lésions sont désormais stabilisés sans traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 3

P. 225-229 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intraocular and orbital metastasis as a rare form of clinical presentation of insular thyroid cancer
  • Tevfik Ozpacaci, Mehmet Mulazimoglu, Muge Oner Tamam, Cem Leblebici, Kerim Yildiz, Ercan Uyanik, Kadir Eltutar
| Article suivant Article suivant
  • Mini-invasive videoassisted thyroid lobectomy for neonatal hyperfunctioning adenoma related to a somatic TSHr gene mutation
  • Erica Stocco, Maria Rosa Pelizzo, Gaia Grassetto, Costantino Pagetta, Daniela Larizza, Arianna Massaro, Maria Cristina Marzola, Domenico Rubello

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.