Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Early triage of emergency department patients with acute coronary syndrome: Contribution of 64-slice computed tomography angiography - 16/07/12

Doi : 10.1016/j.acvd.2012.04.001 
Sebastien Hascoët a, , Vanina Bongard b, Valerie Chabbert c, d, Marie-Agnes Marachet c, d, Herve Rousseau c, d, Sandrine Charpentier e, Frederic Bouisset a, Benjamin Honton a, Olivier Lairez a, d, Pauline Marchal a, d, Matthieu Berry a, d, Didier Carrié a, Michel Galinier a, d, Meyer Elbaz a
a Department of Cardiology, University Hospital of Rangueil, 1, avenue Jean-Poulhès, TSA 50032, 31059 Toulouse cedex 9, France 
b Department of Epidemiology, UMR 1027, Inserm, Toulouse University, Toulouse, France 
c Department of Radiology, University Hospital of Rangueil, Toulouse, France 
d Cardiac Imaging Centre, University Hospital of Rangueil, Toulouse, France 
e Emergency Department, University Hospital of Rangueil, Toulouse, France 

Corresponding author. Fax: +33 5 61 32 33 18.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Multislice computed tomography coronary angiography (MSCT-CA) is feasible in the emergency department (ED) for ruling out obstructive coronary artery disease (CAD).

Aim

To investigate a diagnostic strategy using MSCT-CA for the early triage of patients presenting to the ED with acute chest pain suggestive of acute coronary syndrome (ACS), according to the medium-term incidence of clinical events.

Methods

We conducted a single-centre, prospective, observational cohort study in 123 patients with low-risk to intermediate-risk acute chest pain suggestive of ACS. MSCT-CA was performed using dual-source 64-slice computed tomography with retrospective electrocardiographic gating. Patients without coronary artery lesions were discharged from the ED. The incidences of death, myocardial infarction and myocardial revascularization were collected during a mid-term follow-up.

Results

According to MSCT-CA, 93 patients (75.6%) had no CAD or coronary artery stenosis less or equal to 50% and 28 patients (22.8%) had stenosis more or equal to 50%. Invasive coronary angiography was performed in 29 patients (23.6%). MSCT-CA accurately identified ten patients (8.13%) with obstructive CAD requiring myocardial revascularization; all had a low TIMI score (0–2) and eight had a low GRACE score. The mean estimated effective dose of MSCT-CA was 16.3±6.4 mSv. Median follow-up was 15 months. No patient (95% CI 0–3.0%) had major adverse cardiovascular events during follow-up.

Conclusion

MSCT-CA appears to be a useful initial triage tool in the ED. When the MSCT-CA result is negative, it allows safe early discharge because of its high negative predictive value. In a significant number of cases of low-risk ACS, MSCT-CA detects severe coronary lesions and allows further dedicated diagnostic and therapeutic intervention. Reduction of radiation exposure would help acceptance in clinical practice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Le coroscanner est un examen diagnostique accessible dans les services d’urgences pour éliminer la présence d’une maladie coronaire.

Objectifs

Nous avons étudié l’intérêt du scanner coronaire pour le triage précoce des patients se présentant aux urgences avec un syndrome douloureux thoracique évocateur de syndrome coronarien aigu sans critère de haut risque, basé sur le devenir clinique à moyen terme.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude monocentrique prospective observationnelle de cohorte incluant 123 patients souffrant d’un syndrome coronarien aigu à risque bas ou intermédiaire. Un scanner coronaire a été réalisé à la phase diagnostique initiale avec un scanner bi-tube 64 barrettes avec synchronisation rétrospective à l’électrocardiogramme. Les patients sans ou avec des lésions coronaires minimes étaient autorisés à quitter le service d’urgence. Les incidences des décès, infarctus du myocarde et revascularisation myocardique ont été prospectivement collectées à un an.

Résultats

Selon les résultats du scanner, 93 patients (75,6 %) avaient des plaques athéromateuses coronaires inférieures ou égales à 50 %. Une coronarographie a été réalisée chez 29 patients (23,6 %). Le scanner coronaire a identifié dix patients (8,13 %) ayant une maladie coronaire obstructive ayant justifié une revascularisation myocardique. Ces dix patients avaient un score de risque TIMI bas entre 0 et 2 et huit patients avaient un score de GRACE bas. La dose effective moyenne du scanner coronaire a été de 16,3±6,4 mSv. Le suivi médian a été de 15 mois. Aucun patient (IC 95 % 0–3,0 %) n’a eu d’événement cardiovasculaire majeur durant le suivi prospectif.

Conclusions

Le scanner coronaire apparaît être un outil diagnostique initial utile dans les services d’urgences. Un scanner coronaire négatif autorise un départ rapide et sûr du patient du fait de la forte valeur prédictive négative. Toutefois, dans 8,13 % de syndrome douloureux thoracique à risque bas ou intermédiaire, le scanner détecte une maladie coronaire obstructive et permet une stratégie diagnostique et thérapeutique complémentaire spécifique. La réduction de l’irradiation par le scanner est nécessaire avant l’acceptation de cet examen dans la pratique quotidienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cardiac CT, Atherosclerosis, Acute coronary syndrome, Coronary artery disease

Mots clés : Scanner coronaire, Athérosclérose, Maladie coronaire, Syndrome coronarien aigu

Abbreviations : ACS, BMI, CAD, CI, ECG, ED, FFR, GRACE, ICA, MACE, MSCT-CA, mSv, SD, TIMI


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 105 - N° 6-7

P. 338-346 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cardiac resynchronization: What’s next?
  • Christophe Leclercq
| Article suivant Article suivant
  • Comparison of bleeding complications and 3-year survival with low-molecular-weight heparin versus unfractionated heparin for acute myocardial infarction: The FAST-MI registry
  • Étienne Puymirat, Nadia Aissaoui, Johanne Silvain, Laurent Bonello, Thomas Cuisset, Pascal Motreff, Vincent Bataille, Eric Durand, Yves Cottin, Tabassome Simon, Nicolas Danchin, for the FAST-MI investigators

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.