Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Paludisme d'importation à P. falciparum - 17/07/12

[24-135-B-10]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(12)62817-X 
E. Casalino , C. Choquet, B. Doumenc
Service d'accueil des urgences, Hôpital Bichat-Claude-Bernard, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

Résumé

En France, plus de 25 % des cas de fièvre au retour de zone tropicale sont liés au paludisme, principalement à Plasmodium falciparum. Les variables cliniques associées au diagnostic de paludisme sont l'âge supérieur à 30ans, le sexe masculin, les sujets originaires de zones endémiques, la notion de séjour en Afrique subsaharienne, une prophylaxie insuffisante ou mal conduite, la notion de fièvre, de frissons, l'absence de diarrhée, des leucocytes normaux, une thrombocytopénie, et l'élévation de la déshydrogénase lactique et de la bilirubine. Cependant, seuls ou associés, ces éléments ont une sensibilité et une spécificité insuffisantes pour le diagnostic de paludisme. Le diagnostic de paludisme doit être suspecté chez tous les patients après un séjour en zone d'endémie. La réalisation d'un examen parasitologique sanguin est indispensable, à savoir un examen microscopique. La prise en charge optimale de ces patients nécessite un diagnostic rapide et la mise en route d'un traitement antipaludique adapté. L'accroissement de la résistance du P. falciparum aux antipaludiques détermine des nouvelles stratégies de cette urgence thérapeutique qui reposent essentiellement sur des associations (atovaquone plus proguanil ou artéméther plus luméfantrine) par voie orale pour les formes sans signe de gravité, et l'artésunate ou la quinine par voie intraveineuse pour les formes avec des signes de gravité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Paludisme, Plasmodium falciparum, Artéméther/luméfantrine, Quinine


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Accidents d'exposition au sang ou aux liquides biologiques
  • G. Le Guerroué, J.-L. Pourriat
| Article suivant Article suivant
  • Infections cutanées
  • I. Zaraa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.