Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Accelerometer as a tool to assess sedentarity and adherence to physical activity recommendations after cardiac rehabilitation program - 20/07/12

Doi : 10.1016/j.rehab.2012.05.002 
T. Guiraud a, , b , R. Granger a, V. Gremeaux c, d, e, M. Bousquet a, L. Richard a, L. Soukarie a, T. Babin a, M. Labrunee b, L. Bosquet f, A. Pathak b
a Clinique de Saint-Orens, Centre de rééducation cardiovasculaire et pulmonaire, 12, avenue de Revel, 31650 Saint-Orens de Gameville, France 
b Institut national de la santé et de la recherche médicale UMR-1048, institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires, 31432 Toulouse, France 
c Pôle rééducation-réadaptation, CHU de Dijon, 23, rue Gaffarel, 21000 Dijon, France 
d Institut national de la santé et de la recherche médicale, U1093 « Cognition, action, et plasticité sensorimotrice », 21000 Dijon, France 
e Centre d’investigation clinique plurithématique Inserm 803, plateforme d’investigation technologique, CHU de Dijon, 21000 Dijon, France 
f Laboratoire MOVE (EA6314), faculté des sciences du sport, université de Poitiers, 86000 Poitiers, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Purpose

To objectively assess, in stable cardiac patients, the adherence to physical activity (PA) recommendations using an accelerometer at 2 or 12 months after the discharge of cardiac rehabilitation program (CRP).

Methods

Eighty cardiac patients wore an accelerometer at 2 months (group 1, short-term adherence, n=41) or one-year (group 2, long-term adherence, n=39) after a CRP including therapeutic education about regular PA. PA was classified as “light” (1.8–2.9 Metabolic Equivalent of Task [METs]), “moderate” (3–5.9 METs), or “intense” (>6METs). Energy expenditure (EE, in Kcal) and time (min) spent in these three different levels were measured during a one-week period with the MyWellness Key actimeter (MWK). Motivational readiness for change was also assessed at the end of CRP. Patients were considered as physically active when a minimum of 150min of moderate PA during the one-week period was achieved.

Results

Both groups were comparable, except for exercise capacity at the end of the CRP which was slightly higher in group 1 (167.5±42.3 versus 140.7±46.1W, P<0.01). The total weekly active EE averaged 676.7±353.2kcal and 609.5±433.5kcal in group 1 and 2, respectively. The time spent within the light-intensity range PA was 319.4±170.9 and 310.9±160.6min, and the time spent within the moderate-intensity range averaged 157.4±115.4 and 165±77.2min per week for group 1 and 2, respectively. Fifty-three percent and 41% of patients remained active in both groups respectively.

Conclusion

About half of the patients are non-adherent to PA after CRP and do not reach target levels recommended by physicians. The first 2 months following the discharge of CRP seem to be of outmost importance for lifestyle modifications maintenance, and further study monitoring more closely PA decrease could help to clarify the optimal follow-up options.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Évaluer objectivement chez les patients cardiaques stables, l’observance aux recommandations d’activité physique (AP) à l’aide d’un accéléromètre, à court et à long terme à la fin d’un programme de rééducation cardiaque (PRC).

Méthodes

Quatre-vingts patients cardiaques ont porté un accéléromètre (MyWellness Key actimeter [MWK]) soit à deux mois (groupe 1, observance à court-terme, n=41), soit à un an (groupe 2, observance à long terme, n=39) après un PRC qui comprenait notamment des ateliers d’éducation thérapeutique portant sur les bénéfices d’une AP régulière. L’AP mesurée était classée comme « légère » (1,8–2,9 METs), « modérée » (3–5,9 METs), ou « intense » (>6METs). La dépense énergétique (DE, en Kcal) et le temps (minute) passé dans chacun des trois différents niveaux d’activité étaient mesurés pendant une période d’une semaine. La motivation au changement était également évaluée à la fin du PRC. Les patients étaient considérés comme actifs lorsqu’un minimum de 150minutes d’AP modérée était réalisé au cours de la semaine.

Résultats

Les deux groupes étaient comparables à l’inclusion, sauf pour le pic de puissance lors du test d’effort final du PRC qui était légèrement supérieur dans le groupe 1 (167,5±42,3 contre 140,7±46,1 Watts [W], p<0.01). La DE totale active hebdomadaire était de 676,7±353,2 kcal pour le groupe 1 et 609,5±433,5kcal pour le groupe 2. Le temps passé à intensité légère était de 319,4±170,9 minutes pour le groupe 1 et 310,9±160,6minutes pour le groupe 2, et le temps passé à intensité modérée était de 157,4±115,4minutes et 165±77,2minutes pour les groupes 1 et 2 respectivement. Cinquante-trois pour cent des patients du groupe 1 et 41 % des patients du groupe 2 sont restés actifs.

Conclusion

Environ la moitié des patients ne maintient pas une AP régulière après le PRC et ces patients n’atteignent pas les objectifs recommandés par les médecins. Les deux premiers mois après la sortie du PRC semblent être une période essentielle pour maintenir les changements d’habitudes de vie acquises au cours du séjour, et de futures études portant sur l’évaluation de la diminution d’AP permettraient de clarifier les meilleures options de suivi.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Adherence, Assessment, Physical activity, Cardiac rehabilitation

Mots clés : Observance, Évaluation, Activité physique, Réadaptation cardiaque


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 55 - N° 5

P. 312-321 - juillet 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • VO2max in patients with chronic pain: Comparative analysis with objective and subjective tests of disability
  • F. Doury-Panchout, J.C. Metivier, M.J. Borie-Malavieille, B. Fouquet
| Article suivant Article suivant
  • Therapeutic education in cardiovascular diseases: State of the art and perspectives
  • M. Labrunée, A. Pathak, M. Loscos, E. Coudeyre, J.-M. Casillas, V. Gremeaux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.