Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Inconfort lié à la sonde vésicale en période postopératoire - 27/07/12

Doi : 10.1016/j.annfar.2012.03.009 
P. Tauzin-Fin , L. Stecken, F. Sztark
Service d’anesthésie réanimation I, groupe hospitalier Pellegrin, CHU de Bordeaux et université Bordeaux-Segalen, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La gêne et/ou la douleur liée à la présence d’une sonde vésicale à demeure sont des composantes de la douleur postopératoire. La symptomatologie est proche de celle décrite dans l’hyperactivité vésicale associant envie d’uriner et incontinence urinaire. Elle est liée à une stimulation des récepteurs muscariniques vésicaux par la sonde vésicale. Le traitement de choix repose sur les inhibiteurs des récepteurs muscariniques, comme l’oxybutynine, qui peuvent être administrés par voie sublinguale. Des travaux ultérieurs devront confirmer l’efficacité de la kétamine, du tramadol et de la gabapentine dans cette situation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Catheter-related bladder discomfort (CRBD) is an unrecognized clinical event. Symptoms of CRBD secondary to an indwelling urinary catheter mimic those of an overactive bladder, i.e. urinary frequency and urgency with or without urge incontinence. Stimulation of muscarinic receptors located in the bladder wall by the catheter is the triggering factor. Postoperative pain may be increased by the CRBD. Antimuscarinic drugs, as oxybutynin, are today the main treatment. Further studies are warranted to confirm efficacy of ketamine, tramadol and gabapentin in this situation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sonde vésicale, Gêne vésicale, Douleur postopératoire, Récepteurs muscariniques, Oxybutynine

Keywords : Urinary catheterization, Bladder discomfort, Postoperative pain, Muscarinic receptors, Oxybutynin


Plan


© 2012  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 7-8

P. 605-608 - juillet 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Accès veineux périphériques au bloc opératoire : caractéristiques et facteurs prédictifs de difficulté
  • M. Bensghir, K. Chkoura, K. Mounir, M. Drissi, A. Elwali, R. Ahtil, M. Méziane, H. Alaoui, A. Elmoqadem, J. Lahlou, A. Hatim, H. Azendour, N. Drissi Kamili
| Article suivant Article suivant
  • Comment évaluer l’impact des revues de morbi-mortalité sur la qualité et la sécurité des soins en réanimation ?
  • T. Fassier, H. Favre, V. Piriou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.