Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic non invasif des pneumopathies nosocomiales acquises sous ventilation mécanique : comparaison entre le prélèvement distal protégé et l'aspiration endotrachéale - 01/01/02

P.  Fangio 1 ,  I.  Rouquette-Vincenti 1 * ,  J.M.  Rousseau 1 ,  B.  Soullié 2 ,  L.  Brinquin 1 *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : L'aspiration endotrachéale (AE) est un examen simple non invasif dont le résultat de la culture peut s'exprimer en seuil quantitatif. Evaluer la valeur diagnostique de ce seuil par rapport à celui du prélèvement distal protégé (PDP), examen non invasif de référence dans le diagnostic des pneumopathies nosocomiales acquises sous ventilation mécanique (PNAVM).

Type d'étude : Étude prospective, non randomisée.

Patients et méthodes : Patients ventilés plus de 48 heures et suspects de PNAVM. Réalisation première d'une AE puis d'un PDP. La PNAVM était définie pour un seuil quantitatif du PDP ≥ 103 ufc·mL-1. Le seuil significatif de la culture de l'AE était supérieur ou égal à 105 ufc·mL-1. Le seuil quantitatif de l'AE a été comparé à celui du PDP.

Résultats : 46 prélèvements ont été effectués chez 31 patients et 19 épisodes de PNAVM diagnostiqués. Sur l'effectif total, il y avait concordance des résultats entre les deux types de cultures quantitatives dans 76 % des cas. La sensibilité de l'AE était de 89,5 %, sa spécificité de 66,7 %, sa valeur prédictive positive de 65,4 % et sa valeur prédictive négative de 90 %.

Conclusion : La culture quantitative de l'AE est un test diagnostique sensible pour les PNAVM lorsqu'une technique non invasive est choisie. Des cultures quantitatives avec un seuil < 105 ufc·mL-1 permettent d'écarter 9 fois sur 10 une PNAVM. Néanmoins, sa faible spécificité pourrait conduire à un traitement antibiotique non justifié de simple colonisation de l'arbre trachéobronchique.

Mots clés  : diagnostic ; pneumopathie nosocomiale ; ventilation mécanique ; aspiration endotrachéale ; prélèvement distal protégé.

Abstract

Objective: Quantitative culture of endotracheal aspirates (EA) is widely accepted for the diagnosis of ventilator-associated pneumonia (VAP). The aim of the study was to compare the diagnostic accuracy of the EA with the blinded plugged telescoping catheter (PTC) in patients suspected of VAP.

Study design: Prospective non-randomised observational study.

Patients and methods: 31 patients suspected of having VAP underwent 46 bronchial samplings. An EA and a blinded PTC were performed successively in each case ; the PTC result was taken as the reference standard. The EA and PTC cultures were defined positive if the result of bacterial cultures yelding were ≥ 105 cfu·mL-1 and ≥ 103 cfu·mL-1 respectively.

Results: The diagnosis of VAP could be established in 19 cases when PTC was taking as gold test. The overall agreement between the two techniques was 76 %. EA had a sensivity of 89.5%, a specificity of 66.7%, a negative predictive value of 90 % and a positive predictive value of 65.4%.

Conclusion: EA is a good diagnostic test when a non-invasive test has been chosen. The diagnosis of VAP could be excluded in 90 % of cases when the EA cultures yelding were <105 cfu·mL-1. His low specificity could drive in an over treatment of bronchopulmonar bacterial colonization. The accuracy of the EA compares well with that of the TPC for the diagnostic of VAP.

Mots clés  : diagnosis ; ventilator-associated pneumonia ; endotracheal aspirate ; plugged telescoping catheter.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 3

P. 184-192 - mars 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • À propos des revues scientifiques et des bases de données bibliographiques dont disposent les médecins d'un service d'anesthésie-réanimation de centre hospitalier et universitaire en France métropolitaine
  • J.P. Haberer
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de l'utilisation de l'anesthésie locorégionale dans un service d'urgence
  • R. Fuzier, B. Tissot, V. Mercier-Fuzier, C. Barbero, D. Caussade, F. Mengelle, E. Villacèque, C. Virenque, K. Samii, J.L. Ducassé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.