Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison de la nicardipine et de l'isradipine dans l'hypertension artérielle observée après pontage aorto-coronarien - 01/01/02

S.  Madi-Jebara * ,  D.  Khater-Rassi,  A.  Yazigi,  F.  Haddad,  G.  Hayek,  R.  Achkouty,  M.C.  Antakly*Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : Comparer l'efficacité de l'isradipine à celle de la nicardipine pour traiter l'hypertension artérielle après pontage aorto-coronarien (PAC).

Type d'étude : Etude clinique prospective et randomisée.

Matériel et méthodes : 40 patients ASA II ou III, âgés de 66 ± 8 ans devant subir un PAC programmé de première intention ont été inclus. En réanimation, si la PAM était ≥ 100 mmHg les patients étaient répartis en 2 groupes : Gr I (n=20) recevant la nicardipine, Gr II (n=20) recevant l'isradipine en bolus jusqu'à une PAM de 80 ± 5 mmHg puis en perfusion. Ont été mesurés et calculés : FC, PAM, PAPM, PVC, PAPO, IC, IRAS, IRAP et IS aux temps suivants : T0 avant injection, à PAM ≥ 100 mmHg, T1 = 2 min après l'administration de la première dose bolus, T2 = lorsque la PAM était de 85± 5 mmHg, T3, T4, T5, T6, T7 et T8 = 5, 10, 30, 60, 90 et 120 min après la mise en route de la dose d'entretien, T9 = juste avant l'arrêt du traitement ; le traitement a été arrêté quand la PAM de 70 ± 5 mmHg a été atteinte.

Résultats : La PAM à T2 a diminué de 27 % dans le Gr I et de 22 % dans le Gr II (p< 0,05) avec une diminution parallèle des IRAS. L'IC et le IS ont augmenté à T2 par rapport à T0 et sont restés élevés jusqu'à T9. Les autres paramètres étaient inchangés. Les résultats ont été comparables dans les 2 groupes. Le délai T0-T2 a été de 5,8 ± 4,4 min pour le Gr I et de 8,1 ± 2,1 min dans le Gr II (p< 0,05).

Conclusion : L'isradipine est aussi efficace que la nicardipine pour traiter l'HTA après PAC.

Mots clés  : isradipine ; nicardipine ; HTA ; pontage coronarien.

Abstract

Objective: Compare the efficacy of isradipine to that of nicardipine for the control of arterial hypertension following coronary artery bypass graft (CABG).

Study design: Clinical prospective, randomised study.

Material and methods: 40 patients ASA II or III, mean age 66 ± 8 years, scheduled for elective CABG were included. If the mean arterial pressure (MAP) was ≥ 100 mmHg within the first six post operative hours, the patients were included and randomly attributed to either one of the 2 groups : Gr I (n=20) received nicardipine, Gr II (n=20) received isradipine in bolus then in continuous perfusion. HR, MAP, MPAP, CVP, PCWP, CI, SVRI, PVRI and SVI were recorded at : T0 before administration of drugs, T1 = 2 min after the first bolus. T2 when MAP reached 85±5 mmHg. T3, T4, T5, T6, T7 and T8 at 5, 10, 30, 60, 90 and 120 min after the continuous perfusion. T9 before stopping the perfusion.

Results: No significant changes in HR, CVP, PCWP, MPAP or PVRI at any time in both groups. Significant increase in CI at T2 in both groups. Reduction of MAP at T2 was more important (-27 %) in Gr I compared to that in Gr II (-22 %). This was mainly due to a significant decrease in SVRI.

Conclusion: Isradipine is effective in the treatment of arterial hypertension following CABG. However there is not any significant beneficial effect of isradipine over nicardipine.

Mots clés  : isradipine ; nicardipine ; post-CABG hypertension.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 3

P. 205-210 - mars 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du document d'information des patients sur la transfusion
  • C. Wargon, V. Kunz, M.L. Pibarot, Y. Ozier, C. Rieux, M. Benbunan, M. Simonneau, C. Monteil, A. Lienhart
| Article suivant Article suivant
  • Acidose hyperchlorémique lors du remplissage vasculaire
  • Y. Blanloeil, B. Roze, J.C. Rigal, J.F. Baron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.