Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) sur le risque potentiel d’événement indésirable médicamenteux dans une unité d’admission de psychogériatrie - 08/09/12

Doi : 10.1016/j.phclin.2011.12.276 
D. Bichard a, 1, C. Gaillard a, 1, S. Bourscheid b, 2, P. Hass b, 3, A.-C. Batt b, 3, A. Nouara b, 4, M. Fierobe b, 5, E. Tissot a, 6,
a Pôle pharmacie, médecine spécialisée, hygiène, établissement public de santé mentale de Novillars-Besançon, centre hospitalier de Novillars, 3, rue du Docteur-Charcot, 25220 Novillars, France 
b Pôle psychiatrie de la personne âgée, établissement public de santé mentale de Novillars-Besançon, 3, rue du Docteur-Charcot, 25220 Novillars, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Afin de prévenir le risque d’événements indésirables liés aux médicaments, plusieurs équipes ont créé des outils spécifiques d’évaluation des prescriptions. L’objectif de ce travail est de comparer l’impact d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) hebdomadaire sur le taux de prescriptions potentiellement inappropriées avant et après hospitalisation.

Méthode

Le taux de prescriptions potentiellement inappropriées a été évalué prospectivement pendant dix mois dans une unité de psychogériatrie et comparé à l’admission et à la sortie d’hospitalisation à l’aide de deux outils d’évaluation : les critères de Beers et la liste de Laroche.

Résultats et discussion

Quatre-vingt-six patients d’âge moyen 75±7ans ont été inclus. Le nombre moyen de médicaments prescrits augmente entre l’admission et la sortie (7,1 vs 8,1 ; p<0,001). Le taux d’inappropriation diminue de 30,2 % à l’admission à 20,9 % à la sortie d’hospitalisation (p<0,001) vis-à-vis des critères de Beers (soit une diminution relative de 31 %) et diminue de 51,2 % à 44,2 % (p=0,001) vis-à-vis de la liste de Laroche (soit une diminution relative de 14 %).

Conclusion

La mise en place d’une RCP diminue significativement le nombre de prescriptions potentiellement inappropriées mais ne diminue pas le nombre de médicaments prescrits.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To prevent the risk of adverse drug events by reducing potentially inappropriate drugs in the elderly, several authors created specific tools to detect potentially inappropriate medication (PIM). The objective of this study was to compare the impact of weekly multidisciplinary team review on potentially inappropriate medication before and after hospitalization.

Methods

Potentially inappropriate medications were assessed prospectively for 10 months in a geriatric psychiatry unit and compared at admission and out of hospital by using two tools: Beers’s criteria (patients>65 years) and Laroche list (patients>75 years).

Results and discussion

Eighty-six patients of mean age 75±7 years were included. The average number of drugs prescribed increases between admission and discharge (7.1 vs. 8.1, p<0.001). PIM decreases from 30.2% at admission to 20.9% at the end of hospitalization (p<0.001) according to Beers’s criteria and decreased from 51.2% to 44.2% (p=0.001) according to Laroche list.

Conclusion

The establishment of a weekly multidisciplinary team review decreased PIM but the number of drugs prescribed are not reduced.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prescriptions inappropriées, Réunion de concertation pluridisciplinaire, Sujet âgé, Événements indésirables, Médicament

Keywords : Potentially inappropriate medication, Multidisciplinary team review, Elderly, Adverse drug events


Plan


 Ce travail a été soutenu par l’Association des pharmaciens hospitaliers de Bourgogne Franche-Comté (Bourse de recherche).


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 3

P. 166-176 - septembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude des risques liés à l’utilisation des traitements personnels dans un hôpital général
  • J. Jezequel, J.-F. Huon, A. Pont, M. Bascoulergue, V. Duperrin, A. Fabreguettes
| Article suivant Article suivant
  • Développement des réunions de concertation pluridisciplinaire et respect des référentiels : un engagement du Plan cancer et du Contrat de bon usage du médicament
  • S. Martelet Farce, S. Blandin, E. Berthonnaud, C. Serrand, H. Bontemps

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.