Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Approches génomiques de l'obésité : vers la compréhension d'un syndrome complexe - 16/02/08

Doi : AE-12-2000-61-SUP1-0003-4266-101019-ART10 

Ph. Froguel [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Genomic approach to obesity : understanding a complex syndrome

Obesity is a multifactoral condition. Environmental risk factors related to sedentary lifestyle and unlimited access to food apply constant pressure in subjects with a genetic make-up predisposing to gaining weight. Recent genetic studies have demonstrated a continuum among the different forms of human obesity : certain cases, mainly very severe forms begining in childhood, are monogenic conditions transmitted by recessive inheritance, the environment simply playing a permissive role. Other more frequent mutations, such as mutation of the melanocortin receptor 4 gene, have variable expression, but inactivity is sufficient to lead to early eating disorders. The common forms of obesity are however polygenic. The extreme pressure of the modern environment overruns the capacity of homeostatic adaptation in individuals genetically predisposed to obesity, leading to an energy imbalance favoring energy storage in the form of fat; Certain candidate genes such as decoupling proteins, adrenergic beta-3 receptor, or regions regulating the leptin gene play a minor role in the development or aggravation of obesity. Recently, « whole genome » screening in families of obese subjects has localized major obesity genes on chromosomes 2, 5, 10, 11 and 20. Their identification using techniques of positional cloning and functional genomics will help better understand the molecules determingin obesity and define targets for future therapy.

Abstract

Approches génomiques de l'obésité : vers la compréhension d'un syndrome complexe

L'obésité est une maladie multifactorielle liée à la pression de facteurs de risque environnementaux liés à la sédentarité et à l'accès illimité à la nourriture chez des sujets porteurs de gènes de prédisposition au surpoids. Les études génétiques récentes ont permis de montrer qu'il existait un continuum entre les différentes formes d'obésité humaine: certains cas, principalement des formes très sévères d'obésité à début dans l'enfance, sont monogéniques à transmission récessive avec un rôle simplement permissif de l'environnement. D'autres mutations plus fréquentes comme celles du récepteur 4 de la mélanocortine ont une expressivité variable mais l'inactivité est suffisante pour conduire à des anomalies précoces de la prise alimentaire. Les formes communes d'obésité sont au contraire polygéniques. La pression extrême de l'environnement moderne dépasse les capacités d'adaptation homéostatique des individus génétiquement prédisposés à l'obésité, conduisant à un déséquilibre energétique propice au stockage sous forme de graisse. Certains gènes candidats comme les protéines découplantes, le récepteur bêta-3 adrénergiques ou les régions régulatrices du gène de la leptine jouent un rôle mineur dans la constitution ou l'aggravation des surpoids. Récemment, les explorations « génome entier" de familles obèses ont localisé des gènes majeurs d'obésité sur les chromosomes 2, 5, 10, 11 et 20. Leur identification grâce aux techniques de clonage positionnel et de génomique fonctionnelle permettra de mieux connaître les déterminants moléculaires de l'obésité, et de définir les cibles de nouvelles thérapeutiques.


Mots clés : Obésité. , génomiques. , gènes. , mutations. , clonage positionnel.

Keywords: Obesity. , genetics. , treatment.




© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 61 - N° SUP 1

P. 50 - décembre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Formes monogéniques d'obésité : de la souris à l'homme
  • K. Clément
| Article suivant Article suivant
  • Mobilisation des lipides et dépense énergétique : apports des développements cellulaires et moléculaires dans le traitement de l'obésité
  • M. Lafontan, M. Berlan, J. Galitzky

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.