Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comment traiter une vascularite nécrosante ? - 18/09/12

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.06.008 
Loïc Guillevin
AP–HP, hôpital Cochin, université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité, service de médecine interne, Inserm 1016, 75014 Paris, France 

Loïc Guillevin, AP–HP, hôpital Cochin, université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité, service de médecine interne, Inserm 1016, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Corticosteroids and, according to severity or vasculitis type, cytotoxic agents are prescribed to treat systemic necrotizing vasculitides.

Usually, in most vasculitides, treatment is prescribed for at least 18 months.

Treatment is able to obtain a remission in approximatively 90% of patients. Relapse rate is high.

Cyclophosphamide is usually prescribed for a few months, and administered by pulses. A maintenance treatment is compulsory and comprises usually azathioprine and methotrexate.

Biologics can be proposed as ad on therapy like intravenous immunoglobulins and anti-TNF.

Rituximab, an anti-CD20 drug is as effective as cyclophosphamide. It can be also prescribed to maintain remission.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Le traitement des vascularites nécrosantes fait appel aux corticoïdes et, selon le type de vascularite ou sa gravité à un immunosuppresseur ou à un immunomodulateur.

Le traitement est prolongé et, dans la plupart des vascularites est au minimum de 18 mois.

Le traitement des vascularites permet d’obtenir une rémission chez près de 90 % des patients mais le taux de rechute est souvent élevé.

Le traitement immunosuppresseur par le cyclophosphamide doit être le plus bref possible et administré par bolus. Un traitement d’entretien est indispensable, reposant, en première intention, sur l’azathioprine ou le méthotrexate.

Les biomédicaments peuvent être prescrits en adjonction au traitement conventionnel et les immunoglobulines et les anti-TNF en sont l’exemple.

Parmi les biomédicaments, le rituximab est une alternative thérapeutique au cyclophosphamide. Il peut aussi être proposé pour maintenir la rémission.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 10

P. 1024-1030 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Granulomatose avec polyangéite (maladie de Wegener)
  • Alexandre Karras, Elsa Guiard, Charlène Lévi, Eric Thervet
| Article suivant Article suivant
  • Le bicentenaire de la nicotine
  • Gilbert Lagrue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.