Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pronostic de l’artérite à cellules géantes (maladie de Horton) - 18/09/12

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.07.002 
Christian Agard , Olivier Espitia, Antoine Néel
CHU de Nantes, pôle médecine-cancer-hématologie, hôpital Hôtel-Dieu, centre de compétence maladies systémiques et auto-immunes rares, service de médecine interne, 44093 Nantes cedex 01, France 

Christian Agard, CHU de Nantes, pôle médecine-cancer-hématologie, hôpital Hôtel-Dieu, centre de compétence maladies systémiques et auto-immunes rares, service de médecine interne, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 01, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Key points

The short-term prognosis of giant cell arteritis is associated to the risk of permanent visual loss, concerning 5–20% of patients, and mainly secondary to anterior ischaemic optic neuropathy.

Most studies have suggested that long-term survival, around 80% at 5 years, is not impaired in giant cell arteritis.

However, increased mortality has been often noticed in the year following diagnosis, especially related to cardiovascular disorders including aortitis (10–20% of cases), stroke (5–10% of cases), or myocardial infarction, commonly associated to atherosclerosis and to arterial hypertension.

Aortic dissections or aneurysm ruptures are causes of death, which can therefore be directly related to the vasculitis.

Most of the patients develop steroid related complications: infections that may lead to death, or osteoporosis in 20–40% of cases with a better prognosis than before thanks to preventive treatments.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

À court terme, le pronostic de l’artérite à cellules géantes (maladie de Horton) est lié au risque d’amaurose définitive, généralement par neuropathie optique ischémique antérieure, survenant dans 5 à 20 % des cas.

La plupart des études rétrospectives indiquent que l’artérite à cellules géantes n’affecte pas la survie à long terme, qui est autour de 80 % à 5ans.

Souvent, il a néanmoins été observé une discrète surmortalité dans l’année qui suit le diagnostic, en particulier du fait de la survenue de complications cardiovasculaires comme une aortite (10–20 % des cas), un accident vasculaire cérébral (5–10 % des cas), ou un infarctus du myocarde, souvent associés à une athéromatose et à une hypertension artérielle.

Une dissection aortique ou une rupture d’anévrisme sont des causes de décès directement imputables à la vascularite.

La majorité des patients développent des co-morbidités secondaires au traitement par corticoïdes : des infections, qui sont une cause possible de décès, ou une ostéoporose dans 20 à 40 % des cas, dont les traitements préventifs améliorent le pronostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 10

P. 966-974 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Artérite à cellules géantes et maladie de Takayasu : aspects épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques
  • Séverin Chaigne-Delalande, Mathilde de Menthon, Estibaliz Lazaro, Alfred Mahr
| Article suivant Article suivant
  • Maladie de Takayasu. Comment la prendre en charge ?
  • Tristan Mirault, Joseph Emmerich

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.