Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie de Takayasu. Comment la prendre en charge ? - 18/09/12

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.07.010 
Tristan Mirault 1, , 2, 3 , Joseph Emmerich 1, 2, 3
1 Pôle cardiovasculaire, hôpital européen Georges-Pompidou, université Paris-Descartes, unité de médecine vasculaire, Paris, France 
2 Hôpital européen Georges-Pompidou, université Paris-Descartes, centre national de référence des maladies vasculaires rares, Paris, France 
3 Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité, UMR 765, Inserm « thrombose, physiopathologie et thérapeutiques innovantes », Paris, France 

Tristan Mirault, pôle cardiovasculaire, hôpital européen Georges-Pompidou, unité de médecine vasculaire, 75015 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Thorough clinical and imaging assessment of the arterial tree when a diagnosis of Takayasu arteritis is established.

Glucocorticoïd as intiation therapy.

Immunosuppresive agent should be considered as adjunctive therapy if resistance or dependance to glucocorticoïd therapy.

Supportive care, antihypertensive drugs, glucocorticoïd induced osteoporosis preventive therapy, tuberculosis screening should not be forgiven.

Monitoring of therapy should be clinical and supported by biological markers and imaging.

Reconstructive surgery should be performed in the quiescent phase of disease.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Évaluer au diagnostic l’ensemble de l’arbre vasculaire et des atteintes avant traitement.

Traiter en première intention par corticoïdes.

Associer un immunosuppresseur si résistance ou dépendance aux corticoïdes.

Ne pas oublier les mesures thérapeutiques associées : antihypertenseurs, prévention de l’ostéoporose cortisonique, dépistage de la tuberculose.

Évaluer cliniquement et par examens paracliniques la réponse thérapeutique.

Traiter en phase quiescente les complications vasculaires par chirurgie ou traitement endovasculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 10

P. 975-985 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pronostic de l’artérite à cellules géantes (maladie de Horton)
  • Christian Agard, Olivier Espitia, Antoine Néel
| Article suivant Article suivant
  • Classification des vascularites systémiques
  • Loïc Guillevin, Benjamin Terrier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.