Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apathie et stimulation cérébrale profonde dans la maladie de Parkinson - 18/09/12

Doi : 10.1016/j.neurol.2012.06.011 
C. Lozachmeur a, , b , D. Drapier b, c
a Service de psychiatrie et de psychologie médicale, centre hospitalier universitaire Pontchaillou, 2, avenue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes, France 
b Équipe d’accueil « comportement et noyaux gris centraux », université de Rennes, 1, avenue du Professeur-Léon-Bernard, 35000 Rennes, France 
c Pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie, centre hospitalier Guillaume-Régnier, 108, avenue du Général-Leclerc, 35703 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’apathie a été définie par Marin comme un syndrome de diminution de la motivation, ne pouvant pas être attribuée à un faible niveau de conscience, ni à des troubles émotionnels ou un déficit cognitif. Elle concerne selon certaines études jusqu’à 42 % des patients parkinsoniens. Elle a un impact péjoratif sur la qualité de vie et pourrait constituer un facteur prédictif de déclin cognitif. Il a été montré que la stimulation cérébrale profonde dans la maladie de Parkinson peut induire une apathie. Elle semble directement liée à la cible de stimulation, en l’occurrence le noyau sous-thalamique, puisqu’un tel effet n’est pas observé pour l’instant dans les stimulations thalamique et pallidale. Elle ne doit certes pas nous faire remettre en cause la remarquable efficacité de la stimulation subthalamique chez les patients parkinsoniens, mais nous incite à une grande prudence quant aux critères d’opérabilité. Il faut, dans ce sens, améliorer l’identification de ces patients à risque, en recherchant minutieusement une baisse de la motivation, une perte d’intérêt ou un émoussement des affects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Apathy was defined by Marin as diminished motivation not attributable to diminished level of consciousness, cognitive impairment, or emotional distress. Up to 42% of Parkinson’s disease patients could be concerned. It has a pejorative impact on quality of life and could be predictive of cognitive decline. It has been shown that deep brain stimulation in Parkinson’s disease may induce apathy. It seems directly related to the stimulation target, i.e. the subthalamic nucleus, since such an effect has not been observed so far in thalamic and pallidal stimulation. It should certainly not make us question the remarkable effectiveness of subthalamic stimulation in Parkinson’s disease patients, but encourages us to be very careful about operability criteria. We must, in this sense, improve identification of at risk patients, seeking a thoroughly diminished motivation, loss of interest or blunting affects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Apathie, Parkinson, Stimulation cérébrale profonde, Noyaux gris centraux

Keywords : Apathy, Parkinson, Deep brain stimulation, Basal ganglia


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 168 - N° 8-9

P. 620-623 - août 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bases neurales de l’apathie dans les maladies dégénératives
  • G. Robert, C. Lozachmeur, F. Le Jeune, M. Vérin, D. Drapier
| Article suivant Article suivant
  • Addictive behaviors and Parkinson’s disease
  • T. Witjas, A. Eusebio, F. Fluchère, J.-P. Azulay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.