Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie des hémopathies malignes en Basse-Normandie : incidence et caractéristiques cliniques et biologiques chez l’enfant et l’adulte jeune de moins de 25 ans (1997–2005) - 04/10/12

Doi : 10.1016/j.respe.2012.03.004 
A. Collignon a, V. Duchenet a, D. Mouchel a, M. Malet b, E. Cornet b, X. Troussard a, b, , c
a Registre régional des hémopathies malignes de Basse-Normandie (RRHMBN), Basse-Normandie, 14000 Caen, France 
b Laboratoire d’hématologie, CHU Côte de Nacre, CHU de Caen, 14000 Caen cedex 9, France 
c UPRES EA 3919, université de Caen Basse-Normandie (UCBN), UFR de médecine de Caen, 14033 Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

The study was designed to present the incidence of all the haematological malignancies (HM) in Basse-Normandie (BN) over the period 1997 to 2005 in patients less than 25years old. BN is an administrative region in the North-West of France, composed of three departments: Calvados, Manche and Orne. We extracted data from the Registre régional des hémopathies malignes de Basse-Normandie, a French registry which belongs to the Association of the French Cancer Registries (Francim).

Methods

All the HM were coded using the third edition of the International classification for oncologic diseases (ICD-O-3). We compared the clinical and biological descriptive data in patients less than 15years old to those of young adults (15–24years old).

Results

A total of 305 new cases of HM were recorded over the period 1997 to 2005. HM were more frequent in men (168 cases) than in women (137 cases). Patients less than 25years old accounted for 4.1% of all HM cases, whereas patients less than 15years old and young adults (15–24years old) represented 2.2% and 1.9% of all cases, respectively. In patients less than 25years old, the overall world-standardized incidence rates (WSR) were 7.67/100,000 (95% CI: 6.31–9.04) in BN (8.08 [6.15–10.02] for men and 7.24 [5.31–9.17] for women). In patients less than 15years, the overall WSR was 7.38/100,000 (6.23–8.52), with no difference between boys (7.57) and girls (7.17). Acute lymphoblastic leukaemia (ALL) was the most frequent HM, WSR=4.02/100,000 (3.16–4.88) (4.30 [3.08–5.53] in men, 3.73 [2.52–4.93] in women), with similar clinical and biological criteria between patients less than 15 years and young adults. In young adults, the overall WSR was 8.21/100,000 (7.47–8.96), similar between men and women (9.02 [7.93–10.12] and 7.37 [6.35–8.38], respectively). Their highest WSR was obtained for Hodgkin lymphomas (HL): 3.37/100,000 (2.89–3.85), similar between men (3.49 [2.8–4.17]) and women (3.25 [2.58–3.93]). The study did not show any significant difference between the Calvados, Manche and Orne departments (except for HL, which seems more frequent in Manche department for 15–24years old cases). There was no evidence of an increased risk for ALL in the subdistricts Beaumont-Hague and Les Pieux, which respectively have a nuclear waste reprocessing plant and a nuclear power plant on their territory. The subtype of HM was dependent on age whereas clinical and biological data were the same, whatever the age.

Conclusion

These results contribute to HM monitoring in an area where the nuclear industry is present and to improve the organization and follow-up of medical care.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

Nous analysons sur une période de neuf ans (1997–2005) les hémopathies malignes (HM) chez les patients âgés de moins de 25ans à partir des données du Registre régional des HM de Basse-Normandie, appartenant au réseau français Francim.

Méthodes

Les HM ont été codées en utilisant la troisième édition de la Classification internationale pour les maladies oncologiques (ICD-O-3). L’amélioration du pronostic des HM chez le jeune adulte (15–24ans) en utilisant des protocoles thérapeutiques pédiatriques nous a incité à comparer les données descriptives chez les moins de 15ans à celles de l’adulte jeune (15–24ans).

Résultats

Parmi les 7426 cas incidents d’HM enregistrés en Basse-Normandie entre 1997 et 2005, 305 cas (4,1 %) concernent les moins de 25ans, dont 168 chez l’homme (55 %) et 137 chez la femme (45 %). Les moins de 15ans représentent à eux seuls 2,1 % de l’ensemble des cas incidents. Chez les moins de 25ans, le taux d’incidence standardisé sur la population mondiale (TISm) est de 7,67/100 000 (IC 95 % : 6,31–9,04) pour l’ensemble des HM en Basse-Normandie, taux voisins chez l’homme et chez la femme (8,08 [6,15–10,02] et 7,24 [5,31–9,17], respectivement). Chez les moins de 15ans, il est de 7,38/100 000 (6,23–8,52) (7,57 chez le garçon et 7,17 chez la fille). La leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) est la principale HM chez les moins de 15ans avec un TISm de 4,02/100 000 (3,16–4,88), sans différence significative entre les garçons et les filles (4,30 [3,08–5,53] et 3,73 [2,52–4,93], respectivement). Leurs caractéristiques cliniques et biologiques sont identiques à celles des 15–24ans. Chez ces derniers, le TISm pour l’ensemble des HM est de 8,21/100 000 (7,47–8,96), avec des taux voisins chez les hommes et les femmes (9,02 [7,93–10,12] et 7,37 [6,35–8,38], respectivement). Dans cette même tranche d’âge, le TISm le plus élevé est observé pour le lymphome de Hodgkin : 3,37/100 000 (2,89–3,85), équivalent entre les deux sexes (3,49 [2,8–4,17] chez l’homme et 3,25 [2,58–3,9] chez la femme). Cette étude ne montre pas de différence significative entre les départements du Calvados, de la Manche et de l’Orne. L’incidence des LAL dans les cantons de Beaumont-Hague et de Les Pieux, où sont implantées respectivement une usine de traitement des combustibles nucléaires usés et une centrale nucléaire, est conforme à la moyenne régionale. Si le sous-type d’HM varie en fonction de l’âge, les principales caractéristiques cliniques et biologiques restent identiques entre les enfants de moins de 15ans et les adultes âgés de 15 à 24ans.

Conclusion

Ces résultats contribuent à la surveillance des HM dans une zone nucléarisée et à l’amélioration de la prise en charge thérapeutique des HM dans une population jeune.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Haematological malignancies, Children, Young adults, Epidemiology

Mots clés : Hémopathies malignes, Enfant, Adulte jeune, Épidémiologie


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 5

P. 343-353 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Do perinatal guidelines have an impact on obstetric practices?
  • F. Vendittelli, O. Rivière, C. Crenn-Hébert, A. Giraud-Roufast, The members of the Audipog Sentinel Network

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.