Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Que font les mouches en hiver ? Étude des variations hebdomadaires et saisonnières des populations d’insectes nécrophages - 05/10/12

Doi : 10.1016/j.medleg.2012.06.001 
D. Charabidze a, , b , V. Hedouin a, b, D. Gosset a, b
a Universite Lille Nord de France, 59000 Lille, France 
b UDSL, unité de taphonomie médicolégale,59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En conditions favorables, les insectes nécrophages colonisent rapidement les corps humains et peuvent être utilisés pour estimer l’intervalle post-mortem (IPM). Cependant, les populations de Diptères nécrophages (mouches) susceptibles de coloniser un corps varient au fil des saisons. À ces variations saisonnières se superposent des variations à court terme, principalement liées au climat et au rythme nycthéméral. Afin de quantifier ces différentes variations, nous avons suivi par piégeage durant plusieurs mois l’évolution des populations de Diptères nécrophages du nord de la France. Nos résultats indiquent que les populations de Diptères nécrophages sont suffisantes pour coloniser un corps même durant les périodes froides, bien que leur nombre diminue considérablement. Conformément à la littérature, les mouches bleues (Calliphora spp.) étaient les plus actives en hiver, à l’inverse des mouches vertes (Lucilia spp.), dominantes durant l’été. Outre les effets saisonniers (variations sur une période de plusieurs mois), la température ambiante mais surtout l’insolation ont confirmé leur rôle déterminant sur l’activité ponctuelle des insectes. Ces conclusions sont particulièrement importantes dans le cadre de l’entomologie médico-légale, et confirment l’importance de l’analyse détaillée de l’entomofaune nécrophage et des conditions climatiques à court et long terme lors de la datation du décès.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Necrophagous insects usually colonize cadavers a few times after death. For this reason, they are used by forensic entomologists to estimate a minimum post-mortem interval (PMI). However, the necrophagous insect populations continuously vary on different time scales. These variations are especially noticeable during winter month, when only a few flies are usually observed, and can affect PMI estimation by forensic entomologists. We studied these variations in the north of France during 9 months using baited traps. Our results clearly show that necrophagous flies may colonize corpses even during the cold season. This is especially true for the blue bottle flies (Calliphora spp.), which were more frequently observed during cold season than during the hot one. On the other hand, the green bottle flies (Lucilia spp.) were significantly more present during the hot month than during the cold ones. In addition to seasonal effects, the ambient temperature – and mostly the insulation – greatly affects the number of flies trapped. Such conclusions are especially important for forensic entomology and highlight the necessity to analyze both insect samples and detailed weather data to properly estimate the time of death.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Entomologie médicolégale, Datation, Délai post-mortem, Calliphora, Température

Keywords : Forensic entomology, Colonization, Post-mortem interval (PMI), Calliphora, Temperature


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 3 - N° 3

P. 120-126 - septembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Asthma-related sudden death: Clinicopathological features in 14 cases
  • P. Charlier, A.L. Naneix, L. Brun, J.C. Alvarez, G. Lorin de la Grandmaison
| Article suivant Article suivant
  • Les droits des patients en France : bilan et perspectives
  • E. Rial-Sebbag

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.