Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Deux cas de macroadénomes gonadotropes silencieux - 16/02/08

Doi : AE-06-2003-64-3-0003-4266-101019-ART07 

N. Hernandez Morin,

D. Huet,

M. Hautecouverture

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Nous rapportons deux cas de patients ayant présenté un macroadénome gonadotrope révélé soit par une apoplexie hypophysaire, soit par un tableau de pseudoapoplexie.

Résumé

Un patient de 69 ans, traité médicalement pour un adénocarcinome de prostate est admis, après une première injection d'agoniste de LH-RH, en urgence en grande garde de neurochirurgie pour céphalées et troubles visuels. Le bilan morphologique cérébral réalisé en urgence met en évidence un processus expansif hétérogène au sein de la selle turcique avec extension au sinus caverneux gauche. Le bilan hormonal initial révèle un déficit antehypophysaire complet. Un diabète insipide apparaît quelques jours après l'hospitalisation. Le patient reçoit initialement une corticothérapie par voie générale à visée anti-oedémateuse puis secondairement subit une exérèse chirurgicale de l'adénome, devant la persistance d'une compression des voies visuelles. L'examen immunocytochimique de la pièce opératoire retrouve un adénome gonadotrope avec immunomarquage positif anti-FSHß. Le bilan hormonal postopératoire confirme un panhypopituitarisme définitif.

Résumé

Un patient de 81 ans, se plaignant de troubles mnésiques, effectue un scanner cérébral mettant en évidence un processus tissulaire élargissant la selle turcique. L'examen ophtalmologique objective une amputation du quadrant temporal supérieur gauche. L'exploration hormonale hypophysaire est marquée par la survenue, lors du test de stimulation à la LH-RH, de céphalées intenses associées à des nausées et vomissements. Un scanner de contrôle réalisé en urgence est inchangé. Le bilan hormonal révèle des concentrations de FSH élevées associées à une concentration de LH basse. Le patient subit une exérèse chirurgicale compte-tenu du risque visuel. L'étude immunohistochimique est en faveur d'un adénome gonadotrope FSHß.

Abstract

We report here two cases of pituitary apoplexy or pseudoapoplexy revealing a gonadotroph adenoma.

Abstract

A 69-year-old man, who had just started antiandrogen treatment (Gn-RH agonist) for prostatic cancer, was admitted to neurosurgery emergency because of increasing headache and visual impairment. The CT-scan disclosed the presence of a large pituitary mass with lateral invasion of the left cavernous sinus. Hormonel testing showed panhypopituitarism. A few days later, diabetes insipidus appeared. The patient first received corticosteroid therapy and underwent surgical adenomectomy. Immunostaining of the tumor tissue was positive for FSHß, confirming the diagnosis of gonadotroph adenoma. Three months after surgery, the endocrine evaluation showed pituitary insufficiency.

Abstract

An 81-year-old man complained of mnemonic disorders. The CT-scan revealed a pituitary mass without extension. The Ophtalmological examination showed left temporal upper quadranopsia. Endocrinological tests whith administration of GN-HR triggered headache and vomiting. A second CT-scan was unchanged. Hormone testing revealed increased serum levels of FSH and decreased serum levels of LH. Surgical management of the primary tumor was undertaken due to the visual field alteration. Immunohistochemical studies confirmed the diagnosis of gonadotroph FSHß adenoma.


Mots clés : Adénome gonadotrope , apoplexie hypophysaire , agoniste de la LH-RH , test de stimulation par la LH-RH , immunohistochimie , panhypopituitarisme

Keywords: Gonadotroph adenoma , pituitary apoplexy , Gn-RH agonist , Gn-RH administration , immunohistochimical study , pituitary insufficiency


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 64 - N° 3

P. 227-231 - juin 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effets sur les lipides d'un progestatif 19-norprégnane
  • C. Pélissier, C. Jamin, J.-C. Colau
| Article suivant Article suivant
  • Hépatite cholestatique aiguë lors de la prise de ciprofibrate
  • F. Pflumio, E. Andrès, M. Ubrich, F. Geisler, J.-L. Imbs, M. Di Liberatore

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.