Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des troubles oculomoteurs après effraction iatrogène de l’orbite au cours d’interventions sinusiennes endoscopiques - 25/10/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.11.011 
P.-F. Kaeser, G. Klainguti
Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, avenue de France 15, 1004 Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Les interventions endoscopiques sur les sinus peuvent se compliquer d’effractions des parois de l’orbite et occasionner des troubles oculomoteurs. Nous rapportons quatre cas qui décrivent la prise en charge oculomotrice de cette complication chirurgicale.

Méthodes

Série de cas rétrospective observationnelle non comparative de quatre patients présentant une diplopie consécutive à une intervention endoscopique sur les sinus ethmoïdaux. Tous les patients ont bénéficié d’examens ophtalmologiques et orthoptiques complets ainsi que d’une imagerie orbitaire.

Résultats

Les quatre patients présentaient une diplopie secondaire à une lésion du muscle droit médial confirmée par imagerie orbitaire. Une importante déviation oculaire horizontale ainsi qu’une limitation de l’adduction étaient présentes chez tous les patients. Le traitement chirurgical oculomoteur a consisté en une technique conventionnelle par recul-plissement dans trois cas et en une opération de suppléance dans un cas. Un champ de vision binoculaire simple utile a pu être restauré chez deux patients sur quatre.

Conclusion

La chirurgie ORL endoscopique des sinus peut se compliquer d’une effraction orbitaire et occasionner une diplopie, secondaire le plus souvent à une lésion du muscle droit médial en raison de sa proximité avec la lame papyracée de l’ethmoïde. La prise en charge chirurgicale est basée sur l’imagerie orbitaire, le délai écoulé depuis la lésion musculaire, l’évaluation de la vascularisation du segment antérieur, le test de duction forcée et l’évaluation peropératoire des lésions musculaires. La plupart du temps, le traitement est symptomatique et non causal et le pronostic fonctionnel est réservé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

Orbital wall fracture may occur during endoscopic sinus surgery, resulting in oculomotor disorders. We report the management of four cases presenting with this surgical complication.

Methods

A non-comparative observational retrospective study was carried out on four patients presenting with diplopia after endoscopic ethmoidal sinus surgery. All patients underwent full ophthalmologic and orthoptic examination as well as orbital imaging.

Results

All four patients presented with diplopia secondary to a medial rectus lesion confirmed by orbital imaging. A large horizontal deviation as well as limitation of adduction was present in all cases. Surgical management consisted of conventional recession-resection procedures in three cases and muscle transposition in one patient. A useful field of binocular single vision was restored in two of the four patients.

Conclusion

Orbital injury may occur during endoscopic sinus surgery and cause diplopia, usually secondary to medial rectus involvement due to the proximity of this muscle to the lamina papyracea of the ethmoid bone. Surgical management is based on orbital imaging, duration of the lesion, evaluation of anterior segment vasculature, results of forced duction testing and intraoperative findings. In most cases, treatment is aimed at the symptoms rather than the cause, and the functional prognosis remains guarded.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Complication, Diplopie, Chirurgie endoscopique des sinus, Lésion muscle oculomoteur, Orbite, Strabisme

Keywords : Complications, Diplopia, Endoscopic sinus surgery, Oculomotor lesions, Orbit, Strabismus


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 9

P. 684-689 - novembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Œdèmes papillaires unilatéraux : étude rétrospective observationnelle de 52 patients
  • É. Tournaire-Marques, M.-B. Rougier, M.-N. Delyfer, J.-F. Korobelnik
| Article suivant Article suivant
  • Étude comparative prospective : cône aprismatique jetable/cône biprismatique, à propos de 100 mesures de la PIO
  • Y. Lehtihet, O. Ouhadj, L. Djidi, M. Mekki

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.