Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chirurgie filtrante dans le glaucome : étude comparative de trois approches chirurgicales - 25/10/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.01.003 
J.-M. Baumgartner, C.E. Ngondi , J. Bovet, A.G. Chiou
OnO, Ophthalmology Network Organisation, clinique de l’œil SA, avenue Bois-de-la-Chapelle 15, 1213 Onex, Genève, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les multiples complications observées avec la trabéculectomie facilitent la re-émergence de la chirurgie filtrante non perforante dans les années 1980. Depuis lors, plusieurs modifications ont été apportées à cette technique avec pour seul but l’amélioration du profil de sécurité et du taux de succès. Nous décrivons une nouvelle variante de la sclérectomie profonde (SP) dont la particularité est l’usage d’un implant autologue cornéo-stromal trempé dans la mytomycine C (MMC) et suturé sur le lit scléral (SPIAM). Ensuite, nous comparons la pression intraoculaire (PIO) à deux ans, dans trois groupes de patients respectivement traités par : SP (groupe I), Sclérectomie profonde avec implant autologue trempé dans la mitomycine C (SPIAM) (groupe II) ou trabéculectomie conventionnelle (groupe III).

Patients et méthode

Toutes les interventions ont été pratiquées par le même chirurgien. Quarante, 22 et 15 yeux porteurs du glaucome primitif à angle ouvert (GPAO) non équilibré médicalement sont respectivement répartis dans les groupes I, II et III. Tous les patients ont subi les examens pré et postopératoires sur deux ans. Certains ont bénéficié d’un examen du segment antérieur à l’optical coherence tomography (OCT) Visante™ (Carl Zeiss, Meditec, Inc. Allemagne).

Résultat

Il n’existe pas de différence significative entre les groupes en termes d’âges ou de la répartition des genres. La PIO moyenne préopératoire est de 24±11mmHg, 26±14mmHg et 25±9mmHg respectivement dans les groupes I, II et III (p>0,8). La PIO moyenne postopératoire est de 14±3mmHg à 10±3mmHg, 13±4mmHg à six mois (p=0,05) ; puis de 16±4mmHg, 13±3mmHg et 11±4mmHg (p=0,02) à 12 mois et 15±4mmHg, 12±3mmHg et 14±4mmHg (p=0,2) à 24 mois. La moyenne du nombre de médicaments par patient est passée de 1,85, 2,18 et 1,92 (p>0,05) en préopératoire respectivement pour les groupes I, II et III à 0,25, 0,05 et 0,18 (p=0,02) à 24 mois. Le taux de succès est meilleur pour les yeux où on observe la présence de l’implant dans la chambre de décompression à deux ans.

Discussion

La SPIAM réduit significativement la tension oculaire (TO) à 12 et 24 mois. Le résultat semble meilleur que celui obtenu dans la SP avec implant de collagène (SPIC) ; probablement dû à la persistance de l’implant au niveau de la chambre de décompression à deux ans. La nature autologue (auto-implant) et le traitement à la MMC pourraient expliquer cette résistance à la résorption et « la discrétion de la fibrose au niveau du lit scléral ».

Conclusion

La SPIAM est une technique fiable et peu onéreuse dont l’efficacité est démontrée à moyen terme dans la prise en charge chirurgicale du GPAO. Nous recommandons d’autres études prospectives pour conforter et valider ces résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The multiple complications observed with trabeculectomy encouraged the re-emergence of non penetrating glaucoma surgery (NPGS) in the 1980’s. Since then, several modifications have been developed in order to improve success rates and safety. We describe a new variation of deep sclerectomy (DS) in which we include an autologous corneal stromal implant soaked in mitomycin C and sutured to the scleral bed. Next, we compare intraocular pressure (IOP) at 2 years in three groups: I: DS; II: DS with autologous implant soaked in mitomycin C; III: conventional trabeculectomy.

Patients and methods

All surgeries were performed by the same surgeon. There were 40, 22 and 15 eyes with medically uncontrolled primary open angle glaucoma (POAG) in groups I, II and III, respectively. All patients underwent the usual pre- and postoperative exams over 24 months. Selected patients underwent Visante OCT (Optical Coherence Tomography) (Carl Zeiss, Meditec, Inc. Germany) examination of their anterior segments.

Result

Age and sex distribution in all three groups showed no statistical difference. Mean preoperative IOP was 24±11mmHg, 26±14mmHg and 25±9mmHg in group I, II and III, respectively (P>0.8). Mean postoperative IOP was 14±3mmHg, 10±3mmHg and 13±4mmHg (P=0.05) at six months; 16±4mmHg, 13±3mmHg and 11±4mmHg (P=0.02) at 12 months; and 15±4mmHg, 12±3mmHg and 14±4mmHg (P=0.2) at 24 months. Mean number of eye medications dropped from 1.85, 2.18 to 1.92 (P>0.05) preoperatively in group I, II, and III, respectively, to and 0.25, 0.05 to 0.18 (P=0.02) at 24 months. Patients with a visible implant under the bleb at 24 months had a better outcome.

Discussion

DS with autologous implant significantly reduced IOP at 12 and 24 months. The results seem better than those obtained with collagen implants, most likely due to the persistence of the corneal implant under the bleb at 2 years. Its non-resorption and the minimal fibrosis at the level of the scleral bed may be related to the fact that it is an autologous material which has been soaked with mitomycin C.

Conclusion

DS with autologous implant soaked in mitomycin C, an inexpensive technique, demonstrates medium-term efficacy in the surgical management of POAG. Our results suggest that our technique may enhance both success rate and efficacy in lowering IOP. Further long-term studies are needed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Glaucome, Sclérectomie profonde, Implant autologue cornéo-stromal, Mytomycine C, Trabéculectomie

Keywords : Glaucoma, Deep sclerectomy, Autologous corneal stromal implant, Mitomycin C, Trabeculectomy


Plan


 Communication orale présentée lors du 116e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2010.


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 9

P. 705-715 - novembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt du bevacizumab dans le traitement des occlusions de la veine centrale de la rétine après échec de la triamcinolone
  • O. Le Moigne, A. Duncombe, A. Portmann, M. Muraine, O. Genevois
| Article suivant Article suivant
  • Apport de la microscopie confocale in vivo dans les syndromes irido-cornéo-endothéliaux
  • V. Caillaux, A. Labbé, I. Goemaere, N. Lecuen, L. Laroche, V. Borderie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.