Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

21-hydroxylase deficiency: an exemplary model of the contribution of molecular biology in the understanding and management of the disease - 16/02/08

Doi : AE-06-2005-66-3-0003-4266-101019-200502457 

M.G. Forest,

V. Tardy,

M. Nicolino,

M. David,

Y. Morel

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’hyperplasie surrénale congénitale(CAH) correspond à une famille de maladies autosomales récessives ayant pour origine une mutation de gènes codant des enzymes participant à l’une des diverses étapes de la synthèse des stéroïdes surénaliens. Le déficit en stéroïde 21-hydroxylase (21-OHD) est responsable de plus de 95 p. 100 des cinq formes de CAH et résulte d’un déficit enzymatique par mutation du gène CYP21. Il existe deux présentations cliniques principales. La forme « classique » est sévère avec deux sous groupes de « salt wasting » (SW) et virilisants (SV). Dans les deux, le fœtus féminin présente une virilisation des organes génitaux externes avec ambiguïté sexuelle à la naissance. Chez les deux sexes, il existe un risque vital dans la forme SW de CAH en cas de crise surénalienne. Le diagnostic anténatal est facilité par le dosage de 17-hydroxyprogestérone (17-OHP) dans le liquide amniotique ou après la naissance dans le sang périphérique. Une confirmation par analyse génétique est conseillée. La deuxième forme de 21-OHD, appelée « non classique » est moins sévère et le début des symptômes non spécifiques d’hyperandrogénie survient plus tard après la naissance, souvent au cours de la puberté. Un test à l’ACTH avec mesure du 17-OHP à 60 minuties permet le diagnostic. Dans les deux formes, une mutation du gène CYP21, que l’on peut identifier par des techniques de biologie moléculaire, est responsable. Il existe une bonne corrélation génotype-phénotype en raison du niveau variable de l’activité enzymatique résiduelle du 21-hydroxylase. Les formes SW, SV et NC sont associées à des mutations distinctes ou à l’association de mutations. Actuellement, il est possible grâce aux tests hormonaux et moléculaires de prédire lors du diagnostic prénatal la forme clinique de la maladie dans une famille donnée. Ceci permet un traitement prénatal. Le génotypage 21-OHD est également essentiel afin de mettre en œuvre une approche appropriée pour un conseil génétique approprié, pour prédire la forme clinique après un dépistage postnatal et pour définir les valeurs seuils post-ACTH de 17-OHP distinguant les sujets atteints d’une forme non classique, les sujets hétérozygote et les sujets normaux.

Abstract

Congenital adrenal hyperplasia (CAH) is a family of autosomal recessive disorders caused by mutations in genes encoding the enzymes involved in one of the various steps of adrenal steroid synthesis. Steroid 21-hydroxylase deficiency (21-OHD) is responsible for over 95% of the 5 forms of CAH, and results due to enzymatic defect owing to mutation in the CYP21 gene. The disease has two major clinical presentations. The “classical” form is severe, and divided into a salt wasting (SW) and simple virilizing (SV) subgroups. In both, affected female fetuses undergo virilization of the external genitalia prenatally and present at birth with sexual ambiguity. In addition, in both sexes infants with SW CAH are at risk of life-threatening adrenal crisis without treatment. This is why it is so important to make a diagnosis and to counsel the families. The diagnosis is easy by measuring the plasma levels of 17-hydroxyprogesterone (17-OHP) in antenatal (amniotic fluid), or perinatal samples (peripheral blood). Confirmation by molecular genetic analysis is advised. The second form of 21-OHD is called “non classical” because the presentation is much less severe and the onset of clinical expression occurs long after birth, often in the peripubertal period, as non-specific symptoms of hyperandrogeny. The unambiguous diagnosis of the latter requires a simple short ACTH test, with the measurement of 17-OHP at 60 min. In both forms, the mutations on the gene CYP21 responsible for the disease are now well known and can be identified by molecular biology techniques. There is a good correlation between phenotypes and genotypes, due to variable amount of the 21-hydroxylase-enzyme activity left (null to 50-60%). SW, SV and NC forms are associated with distinct mutations or combination of mutations. Nowadays, by combining hormonal and molecular tests, it is possible to predict the clinical form of the disease in a given family in the context of a prenatal dia gnosis, which can lead to a prenatal treatment. Therefore, 21-OHD genotyping also appears essential for a new approach of genetic counseling, prediction of clinical form after postnatal screening and to define the post-ACTH 17-OHP values indicating the cut-off lines between NC, heterozygote and normal subjects.


Mots clés : Hyperplasie congénitale des surrénales (HCS) , déficit en 21-hydroxylase , ambiguité sexuelle , perte de sel , conseil génétique , diagnostic anténatal , traitement anténatal

Keywords: Congenital adrenal hyperplasia (CAH) , 21-hydroxylase deficiency , sexual ambiguity , salt losing , genetic counseling , prenatal diagnosis , prenatal treatment


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 66 - N° 3

P. 225-232 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anomalies génétiques du récepteur aux androgènes et ambiguïté sexuelle avec fonction testiculaire normale à la naissance
  • Y. Morel, L. Michel-Calemard, D. Mallet
| Article suivant Article suivant
  • The role of SF1/DAX1 in adrenal and reproductive function
  • J.C. Achermann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.