Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Overview of the impact of kisspeptin on reproductive function - 30/10/12

Doi : 10.1016/j.ando.2012.07.680 
Charlotte Sonigo, Nadine Binart
Inserm U693, faculté de médecine Paris-Sud, université Paris-Sud, 63, rue Gabriel-Péri, 94276 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Since 2003, kisspeptin and its receptor (KISS1R, also called GPR54) are recognized as major actors of the gonadotrope axis. Mutations of genes encoding the peptide or the receptor have been identified in patients with precocious puberty or hypogonadotropic hypogonadism. They are strong stimulators of GnRH neurons and are involved in various mechanisms regulating gonadotrope axis as puberty induction or positive and negative feedback regulation on the gonadotrope axis by gonadal steroids. They also mediated some metabolic or environmental signals on the reproduction axis. Kisspeptins are synthesized and secreted by hypothalamic nuclei located in the arcuate nucleus (ARC) and anteroventral periventricular nucleus (AVPV). This system is complex because neurons located in the ARC coexpress many neuromediators such as neurokinin B and dynorphin, involved in the control of gonadotrope axis. During pregnancy, kisspeptins are also secreted by placenta and should be involved in trophoblastic invasion. After kisspeptin administration to male and female animals as well as to women with hypothalamic secondary amenorrhoea, they are able to stimulate GnRH and gonadotrophin secretion. Then, kisspeptin agonists appear as valuable new tools in treatment for reproduction troubles. The aim of this review is to clarify the role of kisspeptins in regulating gonadotrophin secretion and explores their possible therapeutic use.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Depuis 2003, les kisspeptines et leur récepteur KISS1R (anciennement appelé GPR54) sont reconnus comme des acteurs majeurs de l’axe hypothalamo-hypophyso-gonadique. Des mutations des génes codant le peptide ou son récepteur ont été retrouvées chez des patients atteints de puberté précoce ou d’hypogonadisme hypogonadotrope. Ce sont de puissants stimulateurs des neurones à GnRH, impliqués dans divers mécanismes régulant l’axe gonadotrope comme l’initiation de la puberté ou les rétrocontrôles positifs et négatifs des stéroïdes sexuels. Ils sont également les intégrateurs de divers signaux métaboliques et environnementaux. Les kisspeptines sont principalement sécrétées par des noyaux hypothalamiques situés dans le noyau arqué (ARC) et dans le noyau antéroventral-périventriculaire (AVPV). Le système est complexe car les neurones de l’ARC coexpriment d’autres neuromédiateurs impliqués dans le contrôle de l’axe gonadotrope: la neurokinine B et la dynorphine. Au cours de la grossesse, les kisspeptines sont sécrétées par le placenta et pourraient être impliquées dans l’invasion trophoblastique. Après administration de kisspeptine chez des mâles et femelles de plusieurs espèces et chez des femmes en aménorrhée hypothalamique, la sécrétion de GnRH et des gonadotrophines est stimulée. Les agonistes des kisspeptines pourraient désormais représenter de nouveaux outils dans l’arsenal thérapeutique des troubles de la reproduction. Le but de cette revue est de faire une mise au point concernant les différents rôles du système kisspeptine/KISS1R dans la régulation de l’axe gonadotrope et d’explorer leurs futures utilisations possibles en thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 5

P. 448-458 - novembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Laparoscopic adrenalectomy for adrenocortical carcinoma: A medico-surgical perspective
  • Sébastien Gaujoux, Jérôme Bertherat, Bertrand Dousset, Lionel Groussin
| Article suivant Article suivant
  • New avenues for the pharmacological management of type 2 diabetes: An update
  • Thomas Cuny, Bruno Guerci, Bertrand Cariou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.