Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt d’un « second look » systématique à 48–72 heures dans les injections à haute pression de la main : une étude rétrospective - 31/10/12

Doi : 10.1016/j.main.2012.07.001 
B. Chaput a, , b, c , H. Nouaille de Gorce c, M. Courtade-Saïdi b, C. Apredoaei c, M. Rongières c, J.-P. Chavoin a, J.-L. Grolleau a, I. Garrido a, d
a Service de chirurgie plastique et reconstructrice, CHU Toulouse-Rangueil, avenue du Professeur-Jean-Poulhès, 31059 Toulouse, France 
b UF d’histologie-cytologie de Rangueil, CHU Toulouse-Rangueil, 31059 Toulouse, France 
c Service d’orthopédie traumatologie, CHU Toulouse-Purpan, 31059 Toulouse, France 
d Service de chirurgie plastique, institut Claudius-Regaud, 20, rue du pont Saint-Pierre, 31200 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Mal standardisée, la prise en charge des injections à haute pression (IHP) dans la main est trop fréquemment tardive et inadaptée, certaines équipes rapportant jusqu’à 50 % d’amputations. L’IHP entraîne l’inoculation de particules toxiques en profondeur, particulièrement difficiles à retirer chirurgicalement. La persistance de ce matériel étranger entretient l’inflammation et accroît les risques d’infection. L’objectif de cet article est d’authentifier un bénéfice à réaliser de façon systématique un « second look » à 48–72heures dans les IHP.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude rétrospective de 2006 à 2010, des patients ayant présenté une IHP dans la main. Tous les patients ont été pris en charge avec un lavage/débridement initial puis une chirurgie de « second look » a été systématique à 48–72heures.

Résultats

Durant cette période, six patients ont été pris en charge pour une IHP de peinture (n=4) ou d’huile (n=2). Quatre présentaient un bon résultat fonctionnel avec une absence de séquelle considérée comme invalidante par ceux-ci. Nous avons réalisé deux amputations digitales. À six mois, cinq avaient repris le travail.

Conclusions

La précocité de prise en charge conditionne le pronostic de l’IHP. Un débridement élargi dans les six heures a montré un meilleur résultat fonctionnel qu’une prise en charge plus tardive. Pratiquer un « second look » systématique permet de réaliser un nouveau lavage/débridement et autorise à rester plus conservateur sur notre geste initial. Cela permet d’exciser la nécrose nouvellement constituée et d’évacuer les résidus toxiques restant. En définitive, les patients rapportent un bon résultat fonctionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Poorly standardized, the management of high pressure injections (HPI) is frequently too late and inadequate, some teams reporting up to 50% of amputations. HPI causes inoculation of toxic particles in depth, particularly difficult to remove surgically. The persistence of this foreign material maintains local inflammation and increases the risk of infection. The objective of this article is to validate the benefit of a systematic “second look” at 48–72hours in HPI.

Methods

We conducted a retrospective study from 2006 to 2010, of patients who had a HPI into the hand. All patients had initial debridement surgery and a “second look” was systematically performed at 48–72hours.

Results

During this period, six patients were treated for a HPI of paint (n=4) or oil (n=2). The time between the accident and surgery was 12.4hours (2–24). Four patients had good functional outcome with no disabling sequelae. We performed two amputations. At six months, five patients returned to work.

Conclusions

Early management determines the prognosis of the HPI. Extended debridement within six hours showed a better functional outcome than later treatment. Performing a systematic “second look” allows further washing/debridement and gives the possibility to be more conservative during the initial procedure. This second debridement allows excision of the newly formed necrosis and to evacuate the remaining toxic residues. Finally, patients reported good functional outcome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Injection haute pression, Second look, Peinture, Huile

Keywords : High pressure injection, hand, Second look, Paint, Oil


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 5

P. 250-255 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Formes déficitaires de syndrome de la traversée thoraco-brachiale. Étude rétrospective de 30 cas consécutifs
  • F.-L. Marty, P. Corcia, J. Alexandre, J. Laulan
| Article suivant Article suivant
  • Tumeur ténosynoviale à cellules géantes diffuse du poignet révélée par un syndrome du canal carpien : à propos d’un cas
  • F. Ait Essi, A. Younsi, I. Abkari, M.A. Benhima, Y. Najeb, M. Latifi, A. Fakhri, B. Belaabidia

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.