Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Primary biliary cirrhosis and bile acids - 07/11/12

Doi : 10.1016/S2210-7401(12)70016-5 
Christophe Corpechot
Service d’Hépatologie, Centre de référence des maladies inflammatoires des voies biliaires, Hôpital Saint-Antoine, 184 rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75571 Paris cedex 12, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The dihydroxylated bile acid ursodeoxycholic acid (UDCA) has now been regarded for 20 years as the standard treatment for primary biliary cirrhosis (PBC), a chronic cholestatic immune-mediated condition marked by progressive destruction of small intrahepatic bile ducts, impaired biliary secretion, hepatocellular retention of toxic endogenous bile acids and, ultimately, the development of fibrosis leading to cirrhosis that commonly requires liver transplantation. At first sight, it seems intriguing that a bile acid could be considered for use as a therapeutic agent in a bile-acid secretion disorder. Yet, in addition to its inherently greater hydrophilic nature and competitive effect on endogenous bileacid recycling, UDCA has indeed been demonstrated to be a potent post-transcriptional secretagogue as well as a potential anti-inflammatory and anti-apoptotic agent. While the combined glucocorticoid receptor/pregnane X receptor (PXR) agonist budesonide, in combinaison with UDCA, has been shown to exert additional beneficial effects in PBC, significant progress in understanding the regulatory mechanisms involved in bile-acid homeostasis has led to the identification of nuclear [farnesoid X receptor (FXR), PXR, peroxisome proliferator-activated receptor alpha (PPAR⍺)] and membrane (the membrane G protein-coupled bile acid receptor TGR5) receptors as critical pharmacological targets for future therapeutic approaches. Encouraging data from recent experimental and phase-II studies tend to confirm that the FXR agonist obeticholic acid and the PPAR⍺ agonists bezafibrate and fenofibrate may be used as add-on therapies in PBC patients with inadequate responses to UDCA or even as alternative first-line agents. These results could mark the beginning of a new therapeutic era for PBC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abbreviations : FXR, PBC, PPAR⍺, PXR, UDCA


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S1

P. S13-S20 - septembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ursodeoxycholic acid and bile-acid mimetics as therapeutic agents for cholestatic liver diseases: An overview of their mechanisms of action
  • Raoul Poupon
| Article suivant Article suivant
  • Primary sclerosing cholangitis and bile acids
  • Olivier Chazouillères

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.