Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Transfusion de sang frais total en temps de guerre : expérience du groupement médicochirurgical Warehouse durant la période 2006–2009 - 13/11/12

Doi : 10.1016/j.annfar.2012.07.014 
J.-L. Daban a, A. Kerleguer b, B. Clavier b, A. Salliol b, S. Ausset a,
a Service d’anesthésie-réanimation, hôpital d’instruction des armées Percy, 141, avenue Henri-Barbusse, 92141 Clamart, France 
b Centre de transfusion sanguine des armées, 1, rue Raoul-Batany, 92141 Clamart cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Les spécificités de la médecine de guerre ont maintenu l’emploi de la transfusion de sang frais total (TSFT). Le but de notre étude a été d’évaluer cette pratique à l’hôpital militaire français de Kaboul entre 2006 et 2009.

Type d’étude

Étude monocentrique rétrospective.

Patients et méthodes

Durant notre période d’étude, 19 TSFT ont été réalisées et 15 ont pu être analysées. Nous avons étudié le nombre d’unités par receveur, les caractéristiques des donneurs et des receveurs, les résultats des tests sanguins, les incidents chez les donneurs et les receveurs, le délai pour obtenir une poche de SFT et la mortalité chez les receveurs.

Résultats

Au total 66 unités de SFT ont été transfusées à 15 patients. Le nombre médian de poches de SFT transfusées était de trois par patient (min=1 ; max=17), 13/15 (87 %) étaient des combattants victimes de lésions balistiques. Chaque unité a été testée avant transfusion avec un test de diagnostic rapide VIH. L’ensemble des donneurs testés a posteriori au centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) était négatif pour les pathogènes testés. Aucun incident chez les donneurs et les receveurs n’a été retrouvé. La médiane d’obtention d’une poche de sang était de 43minutes. La mortalité chez les receveurs était 27 % (n=4).

Conclusion

Notre étude ne retrouve aucun incident lié à la TSFT cependant, elle doit être réservée aux situations d’exceptions ou son risque est inférieur à celui de non transfusion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

The specificities of military medicine have led to the maintenance of fresh whole blood (FWB) transfusion.

Study design

The aim of our study was to evaluate this practice at the French military hospital in Kabul between 2006–2009.

Patients and methods

During our study period, 19 FWB transfusions were performed and the data from 15 FWB transfusions could be analyzed. We studied the number of units by recipient, the characteristics of recipients, the results of blood tests performed after transfusion, the incidents in donors and recipients, the period for obtaining a unit of FWB and mortality of recipients.

Results

A total of 66 units of FWB were transfused in 15 patients. The median number of FWB units transfused was three per patient. Thirteen out of 15 (87%) were combat-related casualties. All units were tested before transfusion for HIV with rapid diagnostic tests. Every blood samples of donors were negative for pathogens screened at the French Blood Service. No incident in donors and in recipients was reported. The average time between collection and transfusion was 140±197minutes (median 43min). Mortality in recipients was 27% (n=4).

Conclusion

In our study, the FWB transfusion was not associated with incidents. Nonetheless, this practice should be used only for exceptional situations like military conflicts where risks of FWB are lower than the absence of transfusion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sang frais total, Médecine militaire, Transfusion

Keywords : Fresh whole blood, Military medicine, Transfusion


Plan


© 2012  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 11

P. 850-856 - novembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bloc fémoral en analgésie préhospitalière pour traumatisme du membre inférieur. Enquête de pratique observationnelle sur 107 cas
  • T. Gros, E. Viel, J. Ripart, V. Delire, J.-J. Eledjam, M. Sebbane
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation d’un labyrinthe pédagogique pour l’enseignement de la traumatologie grave
  • A. Cuisinier, C. Schilte, P. Declety, M. Baudrant, J. Picard, K. Berger, P. Bouzat, S. Gay, D. Falcon, J.-L. Bosson, J.-F. Payen, P. Albaladejo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.