Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fibrillation atriale en anesthésie–réanimation : de la cardiologie médicale à la période périopératoire - 13/11/12

Doi : 10.1016/j.annfar.2012.08.012 
I. Philip , I. Leblanc, C. Berroëta, S. Mouren, V. Chterev, P. Bourel
Service d’anesthésie, institut mutualiste Montsouris, 42, boulevard Jourdan, 75674 Paris cedex 14, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 14
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Faire le point sur la prise en charge de la fibrillation atriale lors de la phase périopératoire, à la lumière des données récentes en cardiologie médicale et en anesthésie–réanimation.

Source de données

Analyse par Medline des articles de langue anglaise et française concernant les troubles du rythme et en particulier la fibrillation atriale. Les données ont été analysées séparément selon le contexte : cardiologique ou périopératoire (ou en réanimation).

Sélection des travaux

Ont été sélectionnées des études prospectives principalement mais aussi rétrospectives et quelques méta-analyses. Les cas cliniques très didactiques ont été également inclus.

Extraction des données

Les articles ont été analysés selon : 1. le contexte (médical ou périopératoire) ; 2. l’intérêt thérapeutique (rythmologique ou à visée antithrombotique).

Conclusion

La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme le plus fréquent. Lors de la phase périopératoire, la FA pose de nombreux problèmes. Les deux plus fréquents sont : 1. la prise en charge des patients en FA et sous anticoagulants (AC) au long cours ; 2. le passage en FA de novo en postopératoire. Comme en cardiologie médicale, la crainte du praticien est dominée par deux risques essentiels : la mauvaise tolérance hémodynamique et la survenue d’accidents thromboemboliques, catastrophiques sur le plan fonctionnel. La prise en charge périopératoire des patients doit être guidée par les recommandations disponibles en cardiologie, en gardant à l’esprit deux éléments spécifiques à cette situation : dans ce contexte, les épisodes de FA aiguës (de novo) sont souvent brefs ; de plus, le risque hémorragique d’une anticoagulation efficace peut être majeur dans ces situations. Le traitement, anti-arythmique et AC, doit donc faire l’objet d’une analyse bénéfice–risque, individualisée pour chaque patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Atrial fibrillation (AF) is the most frequent arythmia. During the perioperative period and in intensive care units, management of patients with AF is frequent and difficult. As in cardiology, two main issues are present: the risk of acute hemodynamically instability and the risk of thromboembolic complication. Cardiological guidelines recently published must guide the management of patients in this context. Two main factors must be kept in mind: acute AF in these situations are often of short duration; the risk of anticoagulation can be superior to the risk of thrombotic complication in this situation. An individualized benefit–risk analysis must be done in each patient. New treatments, antiarrhythmic or mainly antithrombotic drugs, are under evaluation and will be soon available.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fibrillation atriale, Anesthésie, Accident vasculaire cérébral, Traitement anticoagulant

Keywords : Atrial fibrillation, Anesthesia, Stroke, Anticoagulant therapy


Plan


© 2012  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 11

P. 897-910 - novembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dexmédétomidine et clonidine : revue de leurs propriétés pharmacodynamiques en vue de définir la place des agonistes alpha-2 adrénergiques dans la sédation en réanimation
  • C. Pichot, D. Longrois, M. Ghignone, L. Quintin
| Article suivant Article suivant
  • Tamponnade à pression basse mimant une cholécystite
  • E. Falzone, N. Libert, C. Hoffmann, P. Pasquier, P. Clapson, B. Debien, B. Lenoir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.