Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profession sexologue : les activités professionnelles liées à l’agression sexuelle et la violence dans les relations intimes au Québec - 15/11/12

Doi : 10.1016/j.sexol.2012.08.017 
S. Tessier, MA a, S. Boucher, PhD a, , b , M. Goulet, PhD a, H. Manseau, PhD a, A. Giami, PhD c
a Département de sexologie, université du Québec à Montréal, 455, René Lévesque Est, local W-R110, Montréal (Québec) H2L 4Y2, Canada 
b Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles, département de psychologie, université de Montréal, C.P 6128, succursale Centre-Ville, Montréal (Québec) H3C 3J7, Canada 
c Inserm, U1018, équipe genre, santé sexuelle et reproductive, CESP centre de recherche en épidémiologie et santé des populations, 94276, Le Kremlin Bicêtre, France 

Auteur correspondant. 455, René Lévesque Est, local W-R110, Montréal (Québec) H2L 4Y2, Canada.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Cette étude représente le premier volet d’un projet de recherche plus large s’intéressant à l’exercice professionnel global des diplômés du département de sexologie de l’université du Québec à Montréal (UQAM). Elle avait pour objectif de décrire les activités professionnelles de ces diplômés en relation avec l’agression sexuelle (AS) et la violence dans les relations intimes (VRI). Les résultats indiquent que plus de la moitié des diplômés en sexologie accorde une part de leurs activités professionnelles à l’AS et la VRI et que plus de 20 % d’entre eux y consacrent au moins le quart de leur pratique. Les champs de pratique exercés dans plus de 50 % de ces activités sont la relation d’aide et la pratique clinique. La plupart de ces diplômés travaillent en relation avec les populations de victimes et la moitié d’entre eux intervient en ce qui a trait aux agresseurs. Ces diplômés exercent majoritairement en pratique privée ou dans des milieux qui ne sont pas spécialisés en matière d’AS et/ou de VRI. La plupart d’entre eux a effectué un stage lié à l’AS et/ou la VRI dans le cadre de la formation universitaire et près de la moitié a participé à une activité de formation continue traitant de ces problématiques. Peu de répondants ont présenté un intérêt pour des activités de formation continue. Les principaux thèmes rapportés étaient reliés directement à l’intervention, alors que les sujets de nature empirique et théorique étaient moins relevés. Cette étude descriptive permet de mieux connaître le travail des diplômés du département de sexologie de l’UQAM en matière d’AS et de VRI et de confirmer l’importance de ces problématiques dans la pratique sexologique au Québec.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Agression sexuelle, Profession, Sexologie, Sexologue, Violence


Plan


 This issue also includes an English version: Teissier S, Boucher S, Goulet M, Manseau H, Giami A. Sexologist: the professional activities related to sexual assault and intimate partner violence in Québec.


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 4

P. 213-218 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Former en sociologie des étudiant(e)s à la problématique « genre & sexualités »
  • D. Welzer-Lang
| Article suivant Article suivant
  • Le genre, entre biologie et sociétal
  • B. Cordier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.