Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Radiothérapie métabolique des tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques par les analogues radio-marqués de la somatostatine - 16/02/08

Doi : AE-06-2006-67-3-0003-4266-101019-200603636 

F. Borson-Chazot

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La chirurgie constitue le seul traitement curatif des tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques (TED). Dans les formes évoluées, métastatiques ou inopérables, les moyens thérapeutiques sont limités par la relative résistance des tumeurs à la radiothérapie externe et la chimiothérapie. La radiothérapie métabolique ou interne, utilisant des analogues radio-marqués de la somatostatine constitue une alternative thérapeutique actuellement en développement. L’efficacité du traitement est conditionnée par la présence de récepteurs de haute affinité sur les cellules tumorales. Si les bénéfices de l’utilisation thérapeutique de 111In-Pentetreotide (Octreoscan®) sont essentiellement symptomatiques, des réponses tumorales objectives durables sont obtenues avec les nouveaux analogues couplés à des émetteurs β moins (Octreother® et 177Lu-DOTA-Octreotate) chez 10 à 30 % de patients évolutifs, en échec des traitements conventionnels. Ces résultats s’expliquent par leur excellente affinité pour les récepteurs tumoraux et leur large rayon d’action cytotoxique. La perfusion d’acides aminés cationiques limite la toxicité rénale. Il persiste une toxicité hématologique qui se limite généralement à des lymphopénies et des thrombopénies modérées et transitoires. Ces résultats préliminaires sont encourageants Il est maintenant nécessaire d’identifier plus précisément les facteurs prédictifs de la réponse thérapeutique dans un souci d’optimisation du résultat et de limitation de la toxicité. Les perspectives sont liées au développement de nouveaux analogues encore plus spécifiques des sous-types de récepteurs exprimés par les tumeurs et à l’utilisation d’autres analogues peptidiques dont les applications déborderont le cadre des tumeurs endocrines.

Abstract

Surgery is the only curative treatment of gastro-entero-pancreatic endocrine tumors. In inoperable or metastasized forms, therapeutic options are limited. The metabolic or systemic radiotherapy, using radiolabeled somatostatin analogs, constitutes a new therapeutic alternative, currently in development which requires the presence of high affinity somatostatin receptors on tumoral cells. Using 111In-pentetreotide, the main result is a symptomatic effect. With new somatostatin analogs coupled to β emitters, such as Octreother® or 177Lu-DOTA-Octreotate, 10 to 30% of objective tumoral responses are observed in progressive patients, unresponsive to conventional treatments. Such results are explained by the high affinity for somatostatin receptors and the large emission diameter of these radiolabeled compounds. Renal toxicity is limited by amino-acid infusion whereas changes in blood count are usually moderate and transient. Multicentric prospective studies are necessary to identify the predictive factors of tumoral response and toxicity. The prospects are related to the development of new radiopharmaceuticals, even more specific of somatostatin receptors sub-types and to the use of other peptide analogues whose applications will overflow the framework of endocrine tumours.


Mots clés : Tumeurs endocrines gastro-entéro pancréatiques , analogues radiomarqués de la somatostatine , radiothérapie métabolique

Keywords: Gastro-entero pancreatic endocrine tumors , radiolabeled somatostatin analog , radiotherapy


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 67 - N° 3

P. 198-204 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hyperplasies des cellules C
  • S. Guyétant, C. Bléchet, J.-P. Saint-André
| Article suivant Article suivant
  • Métabolisme énergétique de la cellule cancéreuse : exemple des tumeurs endocrines riches en mitochondries
  • Y. Malthièry, F. Savagner

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.