Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie de Huntington et actes médico-légaux - 26/11/12

Doi : 10.1016/j.medleg.2012.06.005 
I. Sejil a, , D. Becheikh a, M. Ben Djebara b, A. Gargouri b, R. Gouider b, R. Ridha a
a Service de psychiatrie médico-légale, faculté de médecine de Tunis, université Tunis El Manar, hôpital Razi, 1, rue des Orangers, 2010, La Manouba, Tunisie 
b Service de neurologie, faculté de médecine de Tunis, université Tunis El Manar, hôpital Razi, 1, rue des Orangers, 2010, La Manouba, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’étude

La maladie de Huntington est une maladie génétique, décrite pour la première fois en 1872 par George Huntington. Elle associe des troubles moteurs et cognitifs, évoluant vers une démence sous-corticale, à des troubles psychiatriques. Ces troubles peuvent comporter un risque criminogène que nous allons essayer de démonter à travers un cas clinique.

Patient et méthode

Nous rapportons le cas d’un patient âgé de 65ans qui a été admis dans le service de psychiatrie médico-légale de l’hôpital Razi de Tunis en mai 2010, en vertu de l’article 29 de la loi 92/83 du 3 août 1992 relative à la santé mentale et aux conditions d’hospitalisation, suite à un non-lieu judiciaire pour cause de démence, selon l’article 38 du Code pénal tunisien.

Résultat

Chez ce patient, le diagnostic clinique retenu et auquel l’imputabilité de l’acte médico-légal commis par le patient, a été attribuée, était une maladie de Huntington.

Conclusion

Les troubles psychiatriques au cours de la maladie de Huntington peuvent être inauguraux. Leur gravité peut engager la responsabilité pénale comme le montre ce cas clinique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

In 1872, George Huntington was the first to describe a genetic disorder combining: motor, cognitive evolving to subcortical dementia and psychiatric symptoms. These disorders can involve a criminogene risk, which we will try to dismount through a clinical case.

Patient and method

We report the case of a 65-year-old man, hospitalized at the medico-legal psychiatric department of the Razi hospital in May 2010, under the mode of office according to article 29 of the law No. 92-83 of the third of August 1992 relating to the mental health and the conditions of hospitalization, following a non-legal place due to insanity within the meaning of the thirty-eighth article of the Tunisian Penal Code.

Result

At this patient, the clinical diagnosis selected and to which the clinical diagnosis to which imputability of forensic act was allotted, was Huntington’s disease.

Conclusion

Psychiatric disorders during Huntington’s disease can be inaugural. Their gravity may engage the criminal responsibility like shown in this clinical case.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Crime, Symptômes psychiatriques, Maladie de Huntington, Démence sous-corticale

Keywords : Crime, Psychiatric symptoms, Huntington’s disease, Subcortical dementia


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 3 - N° 4

P. 179-182 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’étude des modifications de surface osseuse dans les sciences forensique et archéo-anthropologique : perspective bibliométrique
  • S. Kacki, P. Georges
| Article suivant Article suivant
  • Agenda

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.