Médecine

Paramédical

Autres domaines


Stress oxydant et fertilité : fausses évidences et mauvaises recettes - 01/12/12

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2012.09.032 
Y. Ménézo a, , b, c, 1 , F. Entezami a, I. Lichtblau b, M. Cohen c, 1, S. Belloc b, M. Brack d, 1
a UNILABS, laboratoire Dynabio/Unilabs, clinique du Cotentin, 50120 Equeurdreville, France 
b Laboratoire d’Eylau, 55, rue St-Didier, Paris, France 
c PROCRELYS, 28, avenue Rockefeller, 69008 Lyon, France 
d GIE retraite et santé, boulevard St-Germain, 75007 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les conditions de la vie moderne ont tendance à baisser la fertilité. Les organismes sont soumis à des perturbateurs endocriniens, les pesticides et les xenœstrogènes. Ces reprotoxiques interviennent via ce que l’on appelle le stress oxydant. Le stress oxydant est une pathologie qui intervient dans environ la moitié des cas chez les hommes infertiles. Ce stress a pour cibles, entre autres, l’ADN des gamètes. Or l’un des facteurs les plus préoccupants, pour les techniques d’Assistance médicale à la procréation (et spécialement l’ICSI), est la qualité de l’ADN du sperme. Dans un système où la sélection naturelle est by-passée le risque de transmission de maladies génétiques ou de cancer n’est pas nul. L’ADN peut également se dégrader sous l’action du stress oxydant. Si l’ovocyte possède des systèmes de réparation de l’ADN assez redondants, ceux-ci malheureusement diminuent fortement avec l’âge maternel, à une époque où les mères enfantent de plus en plus tard. Aussi, afin d’atténuer les effets du stress oxydant, il est tentant de proposer des supplémentations minérales et vitaminiques. Si ce principe est théoriquement bon, l’évolution moderne de la connaissance du stress oxydant, quelle que soit la pathologie, met à mal la pertinence de certains traitements qui seront discutés ici.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Worldwide statistics agree that at least one out of six couples has fertility problems. If the male gamete is the origin of this problem, it is generally admitted that the oxidative stress is involved. Modern life has obviously increased fertility problems through pesticides, xenoestrogenes, endocrine disrupting chemicals involved in plastic technology such as polychlorinated bisphenyls, bisphenol A, phthalates and alkylphenols… and other cosmetic additives. An important part of these compounds increases oxidative stress, at least in part. Oxidative stress is more than probably at the origin or recurrent increasing pathologies such as endometriosis. If the oocyte is theoretically able to repair oxidative stress linked decays such as DNA fragmentation and oxidation of bases, its capacity is finite and decreasing with age. In order to decrease DNA repair charge, reducing or even avoiding the generation of DNA damages related to reactive oxygen species through consumption of antioxidants compounds is often tempting: however Reasons will be provided to break from current treatments given haphazardly in the population in the age of reproduction, as well as the potential risks of over-exposure. Furthermore recommended treatments, in relation with the new concepts in oxidative stress, will be specified.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Stress oxydant, Sperme, Vitamines, Homocystéine, Supplémentation, Zinc, Sélénium

Keywords : Oxidative stress, Sperm, Vitamins, Homocysteine, Supplementation, Zinc, Selenium


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 12

P. 787-796 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exposition anténatale au diéthylstilbestrol et cancer du sein
  • S. Frigo, C. Malina, C. Mathelin
| Article suivant Article suivant
  • Comment je fais… une spinofixation par cœlioscopie pour le traitement d’un prolapsus du dôme vaginal
  • J. Dubuisson, J.-B. Dubuisson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.