Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chronic pain after carpal tunnel surgery: Epidemiology and associated factors - 05/12/12

Douleurs chroniques après chirurgie du canal carpien : épidémiologie et facteurs associés

Doi : 10.1016/j.annfar.2012.08.009 
O. Belze a, F. Remerand a, , J. Laulan b, B. Augustin a, M. Rion a, M. Laffon a, J. Fusciardi a
a Pôle anesthésie réanimation Samu, université François-Rabelais, CHRU de Tours, 37044 Tours cedex 09, France 
b Unité de chirurgie de la main, service de chirurgie orthopédique et traumatologique 1, université François-Rabelais, CHRU de Tours, 37044 Tours cedex 09, France 

Corresponding author.

Abstract

Background

Chronic postoperative pain (CPOP) has been assessed after major orthopedic surgeries but not after carpal tunnel surgery (CTS). This study aimed at describing the evolution of nocturnal and diurnal pains during the year following CTS, and at looking for factors associated with CPOP.

Methods

Cohort of adult outpatients operated by one single surgeon, under regional anaesthesia (RA). Patients were questioned in the recovery room, and phoned 3 days and 12 months later. A multivariate analysis tested the association between CPOP and preoperative demographics, regional anaesthesia protocol, pain during RA, surgery and the first 3 postoperative days, postoperative complications.

Results

Between November 2006 and June 2010, 324 of 389 patients could be included. The nocturnal and diurnal pains disappeared on the evening of the procedure in 55% (180/324) and 50% (163/324) of patients respectively. At one year, 12% of patients (40/324) complained of pain which characteristic was similar to the preoperative one, and 22% (71/324) complained of a new pain (different from the preoperative one), which was therefore considered as CPOP. CPOP was associated with a decreased functional score (QuickDASH). After multivariate analysis, CPOP was associated with postoperative pain from D0 to D3 (p=0.02), minor postoperative complications (p<0.001) and absence of hypnotic approach during surgery (p=0.01).

Conclusion

One year after CTS, 22% of patients have CPOP. This incidence is similar to the one observed after major surgeries. This study suggests for the first time that a hypnotic approach during the surgical procedure might decrease the CPOP incidence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’incidence des douleurs chroniques postopératoires (DCPO) a été évaluée après diverses chirurgies orthopédiques lourdes, mais pas après des chirurgies moins invasives comme la libération du canal carpien (LCC). Le but de cette étude était de décrire l’évolution des douleurs nocturnes et diurnes durant l’année suivant une LCC et de rechercher d’éventuels facteurs associés à la survenue de DCPO.

Patients et méthodes

Cohorte de patients adultes opérés en ambulatoire par un même chirurgien, sous anesthésie locorégionale (ALR). Les patients étaient interrogés en salle de réveil, et rappelés par téléphone trois jours puis 12 mois plus tard. Une analyse multivariée a testé l’association des DCPO à diverses données démographiques préopératoires, au protocole d’ALR, aux douleurs ressenties durant l’ALR, la chirurgie et les trois premiers jours postopératoires, et à la survenue de complications.

Résultats

Entre novembre 2006 et juin 2010, 324 des 389 patients incluables ont été suivis. Les douleurs nocturnes et diurnes ont disparu le soir de l’intervention dans 55 % (180/324) et 50 % (163/324) des patients respectivement. À un an, 12 % des patients (40/324) mentionnaient des douleurs ayant des caractéristiques similaires à celles présentes en préopératoire, et 22 % (71/324) décrivaient de nouvelles douleurs (différentes des douleurs préopératoires), qui ont été considérées comme des DCPO. Les DCPO étaient associées à un moindre score fonctionnel (QuickDASH). Après analyse multivariée, les DCPO étaient associées à la survenue de douleurs postopératoires précoces (p=0,02), de complications bénignes (p<0,001), et à l’absence d’approche hypnotique durant l’intervention (p=0,01).

Conclusion

Un an après LCC, 22 % des patients ont des DCPO. Cette incidence est similaire à celle observée après des chirurgies plus lourdes. Cette étude suggère pour la première fois qu’une approche hypnotique durant l’intervention pourrait limiter la survenue de DCPO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Chronic postoperative pain, Carpal tunnel surgery, Regional anaesthesia, Hypnosis

Mots clés : Douleur chronique postopératoire, Chirurgie du canal carpien, Anesthésie locorégionale, Hypnose


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 12

P. e269-e274 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’utilisation du sulfate de magnésium dans la prévention secondaire de l’éclampsie : étude rétrospective sur 39 cas
  • B. Bourret, V. Compère, S. Torre, K. Azhougagh, D. Provost, B. Rachet, R. Gillet, M. Rieu, L. Marpeau, B. Dureuil
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie et évaluation des procédures de limitation et d’arrêt des traitements de maintien des fonctions vitales en réanimation pédiatrique
  • F. Bordet, G. Bouvier-Jambon, C. Didier, E. Javouhey

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.