Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Asymmetry of Bispectral Index (BIS) in severe brain-injured patients treated by barbiturates with unilateral or diffuse brain injury - 05/12/12

Asymétrie du BIS chez des patients traumatisés crâniens graves sous barbituriques; influence du type de lésions (contusion frontale unilatérale ou lésions diffuses)

Doi : 10.1016/j.annfar.2012.09.007 
V. Cottenceau a, , F. Masson a, c, A. Soulard a, L. Petit a, D. Guehl b, J.-F. Cochard a, C. Pinaquy a, A. Leger a, F. Sztark a, c
a Service de réanimation chirurgicale et traumatologique, SAR 1, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France 
b Unité d’électrophysiologie et exploration fonctionnelle du système nerveux, CHU de Bordeaux, 33076 Bordeaux, France 
c Université Bordeaux-Segalen, 33076 Bordeaux, France 

Corresponding author.

Abstract

Objective

Bispectral index (BIS) may be used in traumatic brain-injured patients (TBI) with intractable intracranial hypertension to adjust barbiturate infusion but it is obtained through a unilateral frontal electrode. The objective of this study was to evaluate differences in BIS between hemispheres in two groups: unilateral frontal (UFI) and diffuse (DI) injured.

Patients and methods

Prospective monocenter observational study in 24 TBI treated with barbiturates: 13 UFI and 11 DI. Simultaneous BIS and EEG was recorded for 1h. Goal of monitoring was a left BIS between 5 and 15. Biases in BIS were considered as clinically relevant if greater than 5. Differences in biases were interpreted from both statistical (Mann-Whitney test) and clinical points of view.

Results

Mean BIS in the two hemispheres remained in the same monitoring range. There were statistic and clinical differences in some values in the two groups of patients (15% of bias greater than I5I in UFI group and 10% in DI group). BIS monitoring allowed the adequate number of bursts/minutes to be predicted in 18 patients and did not detect an overdosage in 2.

Conclusions

While asymmetric BIS values in TBI patients occur whatever the kind of injury, they were not found to be clinically relevant in most of these heavily sedated patients. Asymmetrical BIS monitoring might be sufficient to monitor barbiturate infusion in TBI provided that the concordance between BIS and EEG is regularly checked.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’index bispectral (BIS) est utilisé chez les traumatisés crâniens graves (TCG) en hypertension intracrânienne (HTIC) pour ajuster un coma barbiturique mais il est obtenu à partir d’une électrode frontale unilatérale. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’importance clinique des différences de BIS entre les deux hémisphères et de déterminer si le type de lésion (frontale unilatérale [UFI] ou diffuse [DI]) pouvait influencer la valeur de BIS.

Patients et méthodes

Étude prospective monocentrique chez 24 TCG sous barbituriques: 13 UFI et 11 DI. L’EEG et le BIS étaient enregistrés pendant une heure. L’objectif de BIS était fixé entre 5 et 15. Pour le BIS, les biais entre les deux côtés étaient définis comme cliniquement significatif si supérieur à 5. Les données ont été analysées d’un point de vue à la fois statistique (test de Mann-Whitney) et clinique.

Résultats

Les BIS moyens dans les deux hémisphères restaient dans la même zone de sédation. Des différences statistiquement et cliniquement significatives ont été mises en évidence indépendamment du type de la lésion (15,4 % des biais supérieurs à I5I dans le groupe UFI and 9,8 % dans le DI). Le monitorage par le BIS permettait de prédire un nombre de bursts adéquat chez 18 patients et échouait à prédire un surdosage en barbiturique chez deux patients.

Conclusion

Des asymétries du BIS chez les TCG sous barbituriques existent quel que soit le type de lésions, mais le monitorage par un BIS asymétrique semble suffisant dans ce cadre si la concordance entre BIS et EEG est régulièrement vérifiée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : BIS, Severe head injury, Barbiturate

Mots clés : Index bispectral, Traumatisme crânien grave, Barbituriques


Plan


© 2012  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 12

P. e275-e281 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie et évaluation des procédures de limitation et d’arrêt des traitements de maintien des fonctions vitales en réanimation pédiatrique
  • F. Bordet, G. Bouvier-Jambon, C. Didier, E. Javouhey
| Article suivant Article suivant
  • Identification du risque de douleur chronique après hépatectomie pour don de foie par les trajectoires de douleur
  • A. Bonnet, P. Lavand’homme, M.-N. France, R. Reding, M. De Kock

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.