Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bénéfices et risques maternels de la tentative de voie basse comparée à la césarienne programmée en cas d’antécédent de césarienne - 05/12/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2012.09.028 
G. Beucher , P. Dolley, S. Lévy-Thissier, A. Florian, M. Dreyfus
Service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, CHU de Caen, avenue Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Évaluer les bénéfices et les risques maternels de la tentative de voie basse après césarienne (TVBAC) et de la césarienne programmée (CPAC) en cas d’antécédent de césarienne.

Méthode

Recherche bibliographique en langues française et anglaise effectuée par consultation des banques de données PubMed, Cochrane Library et des recommandations des sociétés savantes internationales.

Résultats

La mortalité maternelle demeure un événement très rare, quel que soit le mode d’accouchement programmé (NP2). Elle pourrait être diminuée après une TVBAC, mais la présence de nombreux biais dans les études ne permet aucune conclusion (NP3). La morbidité maternelle est essentiellement liée à l’échec de la TVBAC et au risque de césarienne en urgence (NP2). Le risque de rupture utérine complète est significativement augmenté en cas de TVBAC par rapport à la CPAC mais reste toutefois faible, d’environ 0,2 à 0,8 % en cas d’utérus unicicatriciel (NP2). La survenue d’une plaie opératoire, principalement de la vessie, est un événement rare (moins de 0,5 %), quel que soit le mode d’accouchement programmé (NP2). Concernant les risques de complications hémorragiques nécessitant une hystérectomie ou une transfusion sanguine, les données de la littérature sont discordantes en raison du caractère hétérogène des populations étudiées. Ces risques ne semblent toutefois pas très différents selon le mode d’accouchement programmé (NP3). Les risques de complications thromboemboliques veineuses et infectieuses (endométrite et fièvre maternelle) du post-partum semblent comparables entre TVBAC et CPAC (NP3). Le risque infectieux est avant tout lié à la présence d’une obésité associée (NP2). Alors que la morbidité maternelle augmente progressivement avec le nombre de césariennes itératives, celle d’une TVBAC après un antécédent de césarienne diminue avec le nombre de succès d’une TVBAC (NP2).

Conclusion

En cas d’antécédent de césarienne, les risques de complications maternelles sont rares et comparables après une TVBAC et une CPAC, avec toutefois une augmentation du risque de rupture utérine complète en cas de TVBAC. Le rapport bénéfices/risques intégrant les risques de complications maternelles à court et à long termes est favorable à la TVBAC dans la majorité des cas (NP3).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To assess maternal outcomes during trial of labor (TOL) and elective repeat caesarean delivery (ERCD) in women with a previous caesarean delivery.

Methods

French and English publications were searched using PubMed and Cochrane Library.

Results

Maternal mortality remains a very rare event regardless of the planned mode of delivery (EL2). It is potentially reduced after a TOL but the presence of biases in many studies does not allow any conclusion (EL3). Maternal morbidity is mainly due to the failure of the TOL and to the risk of unplanned caesarean delivery during labor (EL2). The risk of complete uterine rupture significantly increases with TOL versus ERCD but it remains low at about 0.2 to 0.8% for women with one scar on the uterus (EL2). The occurrence of a post-surgical wound, mostly from the bladder, is rare (less than 0.5%) regardless of the planned mode of delivery (EL2). Facing the risk of hemorrhage requiring hysterectomy or blood transfusion, data are heterogeneous because of the nature of the populations studied. These risks do not seem to vary with the mode of delivery (EL3). The risk of post-partum venous thrombo-embolic complications and infections (endometritis and maternal fever) appears to be similar in both TOL and ERCD (EL3). The risk of infection is primarily related to the additional presence of obesity (EL2). While maternal morbidity progressively increases with the number of iterative caesarean sections, maternal morbidity in TOL after a previous caesarean delivery decreases with the number of successful TOL (EL2).

Conclusion

In patients with a previous caesarean delivery, the risks of maternal complications are rare and similar between TOL and ERCD. There is an increased risk of complete uterine rupture in case of TOL. Nevertheless TOL has a favorable benefit/risk balance in most cases and its success reduces the risk of short and long-term maternal complications (EL3).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Utérus cicatriciel, Tentative de voie basse, Césarienne programmée, Morbidité maternelle

Keywords : Previous caesarean, Elective repeat caesarean delivery, Trial of labor, Vaginal birth after caesarean delivery, Maternal morbidity


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 8

P. 708-726 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Utérus cicatriciel : aspects épidémiologiques
  • C. Deneux-Tharaux
| Article suivant Article suivant
  • Bénéfices et risques néonataux de la tentative de voie basse comparée à la césarienne programmée en cas d’antécédent de césarienne
  • E. Lopez, J. Patkai, M. El Ayoubi, P.-H. Jarreau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.