Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bénéfices et risques néonataux de la tentative de voie basse comparée à la césarienne programmée en cas d’antécédent de césarienne - 05/12/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2012.09.034 
E. Lopez , J. Patkai, M. El Ayoubi, P.-H. Jarreau
Service de médecine néonatale de Port-Royal, bâtiment Port-Royal, groupe hospitalier Cochin, Broca, Hôtel-Dieu, AP–HP, 53, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Évaluer le risque de complications néonatales selon la voie d’accouchement (tentative de voie basse après césarienne [TVBAC] ou césarienne programmée après césarienne [CPAC]) en cas d’antécédent de césarienne.

Méthode

Recherche bibliographique effectuée par consultation de la banque de données PubMed et les recommandations des sociétés savantes.

Résultats

Les risques de mortalité fœtale, périnatale et néonatale sont faibles en cas de TVBAC. Cependant, ces risques sont significativement supérieurs à ceux associés à une CPAC (NP2). Le risque d’être ventilé au masque et d’être intubé pour liquide amniotique méconial est significativement plus important dans le groupe TVBAC (NP2). Le risque de détresse respiratoire transitoire (DRT) est significativement plus important dans le groupe CPAC (NP2). Le risque d’hypoxie ou d’encéphalopathie anoxo-ischémique (EAI) est faible avec un risque significativement plus important dans le groupe TVBAC (NP3). Le risque de sepsis néonatal est significativement plus important en cas de TVBAC (NP2). Le niveau de preuve permettant de mesurer l’impact du mode d’accouchement sur les traumatismes obstétricaux et le score d’Apgar inférieur à 6–7 à cinqminutes est faible (NP4). Il n’y a pas d’augmentation d’admissions en unité de soins intensifs néonataux selon le mode d’accouchement (NP3).

Conclusions

Les principales complications néonatales sont rares, quel que soit le mode d’accouchement en cas d’antécédent de césarienne. Le risque de mortalité périnatale, de ventilation au masque, d’asphyxie périnatale, de sepsis néonatal, est augmenté en cas de TVBAC. Le risque de DRT est augmenté en cas de CPAC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To evaluate neonatal outcome after elective repeat cesarean delivery (ERCD) versus trial of labor (TOL) after previous cesarean delivery.

Methods

This systematic evidence review is based on Pubmed search, Cochrane library and experts recommendations.

Results

The risks of fetal, perinatal and neonatal mortality are low after previous cesarean delivery but significantly higher for TOL as compared with ERCD. The risk of bag-and-mask ventilation and intubation for meconium-stained amniotic fluid are higher for TOL as compared with ERCD. Infants born after ERCD are more likely presented transient tachypnea. The risk of hypoxic encephalopathy/asphyxia is low after previous cesarean delivery but significantly higher for TOL as compared with ERCD. The risk of neonatal sepsis after previous cesarean delivery is significantly higher for TOL as compared with ERCD. There is no significant difference between TOL or ERCD regarding NICU admission. The strength of evidence is low to conclude about the impact of route of delivery upon birth trauma and Apgar score.

Conclusions

The risk of the main neonatal complications is low whatever the route of delivery after previous caesarean delivery. However, the risk of perinatal mortality, bag-and-mask ventilation, perinatal asphyxia, is higher after TOL compared with ERCD. The risk of transient tachypnea is higher after ERCD compared with TOL.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mortalité néonatale, Morbidité néonatale, Césarienne programmée, Tentative de voie basse, Utérus cicatriciel

Keywords : Neonatal mortality, Neonatal morbidity, Repeat cesarean delivery, Previous cesarean delivery


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 8

P. 727-734 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bénéfices et risques maternels de la tentative de voie basse comparée à la césarienne programmée en cas d’antécédent de césarienne
  • G. Beucher, P. Dolley, S. Lévy-Thissier, A. Florian, M. Dreyfus
| Article suivant Article suivant
  • Quels facteurs influencent la voie d’accouchement en cas de tentative de voie basse sur utérus cicatriciel ?
  • J.-B. Haumonté, M. Raylet, L. Sabiani, O. Franké, F. Bretelle, L. Boubli, C. d’Ercole

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.