Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les infections génitales hautes : bases microbiologiques du diagnostic et du traitement - 05/12/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2012.09.015 
R. Quentin a, , b, c , R. Verdon d, e
a Service de bactériologie et hygiène hospitalière, CHRU de Tours, 37044 Tours, France 
b UMR1282 « infectiologie et santé publique », équipe « bactéries et risque materno-fœtal », UFR médecine, université François-Rabelais de Tours, 37032 Tours, France 
c INRA Nouzilly, 37380 Nouzilly, France 
d Service de maladies infectieuses et tropicales, CHU de Caen, 14033 Caen cedex, France 
e EA 2128 « interactions hôtes et micro-organismes des épithéliums », UFR de médecine de Caen, université Caen Basse-Normandie, 14033 Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les infections génitales hautes (IGH) sont caractérisées microbiologiquement par la multiplicité des agents potentiellement impliqués qui dépendent des circonstances de survenue. Dans un contexte d’infections sexuellement transmissibles (IST), Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, Mycoplasma genitalium dominent le tableau étiologique, et la vaginose bactérienne et l’infection à Trichomanas vaginalis sont assez régulièrement associées. Dans les formes compliquées ou anciennes ou consécutives à un accouchement, un avortement ou à un geste endo-utérin, les bactéries issues du portage vaginal sont les causes principales. Il s’agit en particulier des entérobactéries, des streptocoques et staphylocoques, des bactéries anaérobies voire Mycoplasma hominis et Ureaplasma urealyticum. L’intérêt et les modalités des prélèvements vaginaux, de l’endocol, endo-utérins et peropératoires sont revus et discutés. Le prélèvement vaginal se justifie en raison de la nécessité de rechercher la vaginose et T. vaginalis fréquemment associés aux IGH et en raison des très bonnes performances de ce prélèvement, démontrées récemment, pour rechercher Ngonorrhoeae, Ctrachomatis, Mgenitalium par tests d’amplification des acides nucléiques (TAAN). Le prélèvement d’endocol — prélèvement endo-utérin facile à réaliser — la biopsie d’endomètre et les prélèvements peropératoires permettent aussi de rechercher les agents d’IST par les TAAN, et sont de plus les seuls informatifs pour rechercher par culture Ngonorrhoeae, les bactéries aéro-anaérobies, capnophiles et anaérobies stricts afin de disposer d’un antibiogramme. L’antibiothérapie devra couvrir les agents des IST, les bactéries isolées par cultures et les anaérobies, et ce même si la place exacte de ces derniers reste discutée et à préciser.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pelvic inflammatory disease (PID) is caused by a large spectrum of micro-organisms. However, the microbiological cause is unknown in approximately half of cases according to varying series. In the context of sexually transmitted disease (STD), the most frequently identified microorganisms causing PID are Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis and Mycoplasma genitalium. In such cases, bacterial vaginosis and Trichomonas vaginalis are frequently associated. In case of complicated PID or when PID is the consequence of delivery, abortion, intra-uterine procedure, bacteria that come from vaginal carriage may be encountered: Enterobacteriacae, Staphylococcus spp., Streptococcus spp., anaerobes. Mycopslama hominis as well as Ureaplasma urealyticum may also be found in this context. The microbiological diagnosis may be performed on samples of vaginal liquid, endocervix or, when available, surgical specimens. The microbiological diagnostic procedures that are used to identify these microrgansims are reviewed. Vaginal sampling may help to identify Ngonorrhoeae, Ctrachomatis and Mgenitalium using nucleic acid amplification tests (NAAT), and is also of interest because of the epidemiological association of PID to bacterial vaginosis and trichomoniasis. Samples from the endocervix, and if available, from endometrial biopsy surgical procedures, should be processed to detect Ngonorrhoeae, Ctrachomatis and Mgenitalium using NAAT, and to search for the presence of Neisseria gonorrhoeae (antibiogram should be performed), facultative anaerobes, anaerobes and capnophilic bacteria. The antibiotic treatment should at least cover Ngonorrhoeae, C. trachomatis and Mgenitalium, and for most of the authors, anaerobes. In case, microbiological studies demonstrate the role of other bacteria (e.g., Enterobacteriacae), theses should be treated according to the results of antibiogram.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infection génitale haute, Salpingite, Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, Mycoplasma genitalium, Anaérobies, Vaginose bactérienne

Keywords : Pelvic inflammatory disease, Salpingitis, Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, Mycoplasma genitalium, Anaerobes, Bacterial vaginosis


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 8

P. 850-863 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic d’une infection génitale haute. Quels critères cliniques, paracliniques ? Place de l’imagerie et de la cœlioscopie ?
  • J. Bouquier, A. Fauconnier, W. Fraser, A. Dumont, C. Huchon
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge d’une infection génitale haute non compliquée
  • A. Bourret, A. Fauconnier, J.-L. Brun

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.