Médecine

Paramédical

Autres domaines


Prise en charge des abcès tubo-ovariens - 05/12/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2012.09.012 
O. Garbin a, , R. Verdon b, A. Fauconnier c
a Service de gynécologie, pôle de gynécologie, centre médico-chirurgical obstétrical (CMCO), hôpitaux universitaires de Strasbourg, 19, rue Louis-Pasteur, 67300 Schiltigheim, France 
b Service de maladies infectieuses et tropicales, centre hospitalier universitaire Côte-de-Nacre, avenue de la Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 9, France 
c Service de gynécologie, centre hospitalier intercommunal de Poissy – Saint-Germain-en-Laye, 10, rue du Champ-Gaillard, BP 3082, 78303 Poissy cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’antibiothérapie est indispensable dans la prise en charge des abcès tubo-ovariens (ATO). Elle doit avoir un large spectre et pourra être adaptée secondairement en cas de mise en évidence d’une infection sexuellement transmissible. La prise en charge chirurgicale des ATO reste indiquée en première intention dans les formes graves (rupture, péritonite généralisée, choc septique). Dans les ATO non compliqués, l’évacuation des abcès (par ponction sous imagerie ou cœlioscopie) couplée à l’antibiothérapie donne de meilleurs taux de guérison que l’antibiothérapie seule. Pour la chirurgie, plusieurs voies d’abord sont possibles. La cœlioscopie permet un séjour plus court avec moins de complications de paroi et une résolution de la fièvre plus rapide que la laparotomie. La chirurgie conservatrice, réalisée par cœlioscopie, a des taux de succès élevés avec peu de complications. La chirurgie d’exérèse, par cœlioscopie ou par laparotomie, a des taux de complications élevées. La ponction transvaginale échoguidée est une alternative au drainage par cœlioscopie avec des taux de succès identiques. Bien évaluée, peu morbide, elle s’inscrit dans une logique de désescalade thérapeutique. Elle peut être proposée en première intention dans la prise en charge des ATO non compliqués et mériterait de connaître une plus grande diffusion en France.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The antibiotic treatment is indispensable for the treatment of the tubo-ovarian abscesses (TOA). It has to have a wide spectre and would be secondarily adapted in case of a sexually transmitted infection. The surgery remains indicated in first intention in case of vital threat (generalized peritonitis, toxic shock). In the not complicated TOA, the evacuation of abscesses (by draining under imaging or laparoscopy) with the antibiotic treatment gives better rates of cure than the antibiotic treatment alone. For the surgery, several entrys are possible. The laparoscopy allows a shorter hospitalization with fewer complications and a faster resolution of the fever than the laparotomy. The conservative surgery, realized by laparoscopy, has hight rates of successes with few complications. The radical surgery, by coelioscopy or by laparotomy, has high rates of complications. Transvaginal ultrasound guided aspiration is an alternative in the drainage by laparscopy with identical succes. It has been well evaluated. It has low morbidity and can be proposed in first intention in not complicated TOA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Abcès tubo-ovariens, Traitement, Antibiothérapie, Cœlioscopie, Ponction transvaginale échoguidée

Keywords : Tubo-ovarian abcesses, Treatment, Antibiotherapy, Laparoscopy, Transvaginal ultrasound-guided aspiration


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 8

P. 875-885 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge d’une infection génitale haute non compliquée
  • A. Bourret, A. Fauconnier, J.-L. Brun
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des infections du post-partum
  • C. Lamy, S. Zuily, E. Perdriolle, E. Gauchotte, S. Villeroy-de-Galhau, M.-O. Delaporte, D. Wahl, O. Morel, P. Judlin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.