Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des infections du post-partum - 05/12/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2012.09.024 
C. Lamy a, , S. Zuily b, c, E. Perdriolle a, E. Gauchotte a, S. Villeroy-de-Galhau a, M.-O. Delaporte a, D. Wahl b, c, O. Morel a, P. Judlin a
a Service d’obstétrique et médecine fœtale, pôle de la femme, maternité régionale universitaire de Nancy, 10, rue du Dr-Heydenreich, 54042 Nancy cedex, France 
b Unité de médecine vasculaire, institut Lorrain du cœur et des vaisseaux Louis-Mathieu, CHU de Nancy, 4, rue du Morvan, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy cedex, France 
c Inserm U961, université de Lorraine, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’endométrite du post-partum est fréquente et représente la cinquième cause de décès maternel. Cette pathologie est évitable et les traitements efficaces. Le streptocoque B est le principal pathogène incriminé. Le diagnostic clinique est facile et associe algies pelviennes, hyperthermie et des lochies fétides. En cas de non-réponse au traitement antibiotique ou s’il existe un doute sur une vacuité utérine, une échographie pourra être pratiquée. Un scanner ou une IRM seront réalisés devant une fièvre persistante malgré une antibiothérapie appropriée à la recherche d’un foyer profond nécessitant un drainage ou d’une thrombophlébite pelvienne. Celle-ci nécessite une héparinothérapie pendant la durée de l’antibiothérapie, voire par AVK pendant au moins trois mois en cas d’embolie pulmonaire ou d’extension à la veine cave. L’antibiothérapie de première intention associe la clindamycine à la gentamicine (une injection journalière) par voie intraveineuse. En cas de contre-indication ou d’allaitement maternel, d’autres molécules pourront être proposées. La durée idéale de l’antibiothérapie n’a pas pu être déterminée, le relais per os n’apportant pas de bénéfice. Concernant l’antibioprophylaxie (céphalosporines), celle-ci est indiquée en cas de césarienne au moment de l’incision cutanée alors qu’elle est discutée en cas d’accouchement assisté ou de déchirures périnéales des troisième et quatrième degrés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Post-partum endometritis are frequent and account for the fifth cause of maternal death. This disease is preventable and effective treatments are available. Streptococcus agalactiae is the primary pathogen implicated. The clinical diagnosis is usually easy and involves pelvic pain, fever and abnormal lochia. Whenever antibiotic treatment provides no clinical improvement, or in case of doubt on the vacuity of the uterus, an ultrasound exam must be performed. Likewise, a CT scan or a MRI will be performed in case of persistent fever in search of a pelvic abscess requiring a drainage, or of a pelvic thrombophlebitis. Thromboplebitis requires heparin for the duration of antibiotic therapy, or oral anticoagulants for at least 3 months in case of pulmonary embolism or extension to the vena cava. The recommended antibiotic regimen combines clindamycin with gentamicin (once daily) intravenously. In case of contraindication or breastfeeding, other regimens may be prescribed. Adequate duration of treatment has not been evaluated and a switch to oral antibiotics after clinical improvement brings no benefit. Antibioprophylaxy (mostly cephalosporins) is recommended in cases of cesarean section (at skin incision), while it is debated in case of assisted delivery or of 3rd and 4th degree perineal tears.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Post-partum, Endométrite, Infections, Antibiothérapie, Thrombophlébite

Keywords : Post-partum, Endometritis, Infections, Antibiotherapy, Thrombophlebitis


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 8

P. 886-903 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des abcès tubo-ovariens
  • O. Garbin, R. Verdon, A. Fauconnier
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des infections du post-abortum
  • C. Lamy, C. Mezan de Malartic, E. Perdriolle, E. Gauchotte, S. Villeroy-de-Galhau, M.-O. Delaporte, O. Morel, P. Judlin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.