Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Suivi et conseils après infections génitales hautes - 05/12/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2012.09.023 
E. Derniaux , M. Lucereau-Barbier, O. Graesslin
Service de gynécologie-obstétrique, institut Mère-Enfant « Alix-de-Champagne », centre hospitalier universitaire de Reims, 45, rue Cognacq-Jay, 51092 Reims cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les infections génitales hautes (IGH) sont sources de séquelles importantes tant sur le plan de la fertilité que de la vie quotidienne en raison des douleurs pelviennes chroniques qu’elles peuvent occasionner. Afin de minimiser ces séquelles, le suivi à distance, le traitement du partenaire et l’information sur la prévention sont très importants. Quand les patientes sont revues, elles doivent bénéficier d’une évaluation clinique mais il n’y a pas de consensus concernant la réalisation d’examens bactériologiques à distance. L’échographie pelvienne, l’hystérosalpingographie (HSG) et la cœlioscopie de second-look ne sont préconisées qu’en cas de désir de grossesse et d’infection sévère. Pour ces patientes, une contraception par préservatifs est fortement recommandée puisqu’elle limite le risque de récidives, avec la contraception orale qui est également une bonne option. Les dispositifs intra-utérins (DIU) sont possibles à distance de l’infection après avoir recherché des facteurs de risques (FR) de maladie sexuellement transmissible et vérifié l’absence d’infection active. Les séquelles observées sont l’infertilité et les douleurs pelviennes chroniques qui touchent particulièrement les patientes les plus jeunes ayant présenté un épisode sévère ou des récurrences. Par ailleurs, il existe un risque plus important de grossesse extra-utérine (GEU) dans cette population. Enfin, l’information et la prévention sont des éléments essentiels dans la prise en charge de ces IGH car elles ont un impact important sur le taux de récidive et donc sur le risque de séquelles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pelvic inflammatory disease (PID) can be responsible for infertility and chronic pelvic pain. Treatment of acute PID is very important as it can reduce the risk of sequelae. However, follow-up, partner treatment and counselling are also useful to reduce the reinfection rate. Few weeks after PID, clinical evaluation as well as transvaginal and transabdominal sonography must be performed. The interest of systematic bacteriological tests is not proved. Hysterosalpingography and second-look laparoscopy should be considered only for women with infertility and severe infection. Use of condom is advisable in this population in order to prevent sexually transmitted diseases (STD) including HIV and to decrease rate of recurrence, associated to contraceptive pill, which is also a good option. In selected cases, intrauterine devices can be used in patients with history of PID if the infection is resolved and no significant risk factors for STD exist. Infertility and chronic pelvic pain are the most common sequelae in the population of young women with severe and recurrent infection. The risk of ectopic pregnancy is higher for these women and must be kept in mind. Counselling and risk-reduction interventions decreased significatively the rate of recurrence and sequelae in PID.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infection génitale haute, Infertilité, Douleurs pelviennes chroniques, Prévention, Séquelles

Keywords : Pelvic inflammatory disease, Infertility, Chronic pelvic pain, Counselling, Sequelae


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 8

P. 922-929 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Antibioprophylaxie et interventions endo-utérines
  • R. Shojai, A. Ohannessian, J. Maruani, A. Agostini
| Article suivant Article suivant
  • Les infections génitales hautes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.