Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspects médico-économiques de la télédialyse en unité de dialyse médicalisée (UDM-TS) : une approche pertinente et une valeur ajoutée dans la qualité et l’organisation des soins - 14/12/12

Doi : 10.1016/j.eurtel.2012.08.001 
M. Souid a, , P. Simon b, A. Ollivier c
a Service d’hémodialyse, CHI de Poissy-Saint-Germain, 10, rue du Champ Gaillard, 78300 Poissy, France 
b 5, rue Jules-Jouy, 75018 Paris, France 
c Escp Europe, 79, avenue de la République, 75011 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En France, près de 70000 personnes sont traitées par une méthode de suppléance rénale (hémodialyse, dialyse péritonéale ou transplantation), traitements extrêmement coûteux : près de 1/1000 de la population dépensent plus de 2 % du budget de l’assurance-maladie. Dans un contexte de déficit chronique des comptes de la sécurité sociale, il devient indispensable de chercher des solutions qui permettent de réduire le coût de la prise en charge de ces patients, tout en assurant une qualité des soins au moins équivalente. De plus, la stagnation, voire une diminution dans certaines régions du nombre de néphrologues due notamment à un nombre de départs annuels à la retraite de la génération du « papyboom » supérieur au nombre de nouveaux néphrologues diplômés chaque année, complique davantage la couverture néphrologique au sein d’un territoire de santé. Le déplacement des néphrologues pour les visites des patients traités dans des unités hors centre prévu par le décret du 23 septembre 2002 est devenu de moins en moins possible. La conjonction de problèmes de coûts de problèmes humains et d’une progression de la demande de soins liés au vieillissement nécessite la recherche de nouvelles solutions alternatives aux modes de prise en charge des patients en insuffisance rénale terminale tels qu’ils ont été définis au début des années 2000. Les progrès de la technologique numérique ont permis l’émergence de la télémédecine, praticale médicale à distance autorisée en 2009 par la loi HPST. Appliquée à la dialyse hors centre réalisée à distance, cela consiste à renforcer la surveillance médicale par une visite néphrologique réalisée de façon virtuelle. Pour y parvenir, il s’agit de mettre en place une organisation qui assure la confidentialité des données personnelles transmises au centre de surveillance, grâce à une liaison Internet sécurisée, à la création d’un dossier du patient qui permette de recevoir les paramètres des générateurs d’hémodialyse et ainsi d’établir en temps réel une surveillance de la séance de dialyse, complétée d’une téléconsultation néphrologique avec le patient, éventuellement assisté réalisée par une infirmière de dialyse avec un système de visioprésence. Les technologies de l’information et de la communication appliquées à la médecine permettent aujourd’hui d’évoluer dans les pratiques professionnelles. Cette nouvelle forme de pratique de la médecine permet également d’introduire une plus grande efficience en limitant les déplacements des patients et du personnel et donc les frais de fonctionnement. Néanmoins, les performances médicales et économiques de ce système méritent une évaluation approfondie. L’analyse de l’expérience pionnière de mise en application de la télédialyse à Saint-Brieuc (France) et la revue de la littérature nous permettent de conclure à la pertinence de cette technique, non seulement sur le plan économique, mais également comme valeur ajoutée en matière de qualité et de sécurité des soins délivrés aux patients. Comme dans les autres disciplines qui ont développé la télésurveillance médicale, la diminution des temps de transports et du nombre d’hospitalisations impacte favorablement sur la qualité de vie des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In France, nearly 70,000 people are treated with renal replacement therapy (hemodialysis, peritoneal dialysis or transplant). These techniques are extremely expensive: according to a survey of the public health insurance, dialyzed patients represent only 1% of whole French population but cost more than 2% of the total financial resources attributed to national healthcare. In a context of increasing national healthcare deficits in France, reducing the costs of these therapies is essential. In addition, a growing shortage of nephrologists, due to restrictive access to medical studies in general and declining popularity for this specialty, further complicates national provision of nephrology services. Doctors are no longer able to travel to units outside of the center. The combined problems of cost and human resources require the establishment of alternative solutions. Technological advances have enabled the emergence of telemedicine. Applied to the field of teledialysis, this involves conducting a virtual visit: via a secure Internet connection the patient’s medical record is managed, access to the settings of the hemodialysis machines and establishment of real-time videoconference with the patient, possibly assisted by his or her nurse. This new form of medical practice can introduce greater efficiency by limiting patient and staff transport and therefore reducing costs. Healthcare regulations were implemented to favorize this virtual practice. However, the medical and economic performance of the system deserves further analysis. After analyzing the results of the pioneering teledialysis experiment at Saint-Brieuc (France) and a review of the literature, we were convinced of the suitability of this technique, linked to its low financial impact and also for the real improvement of quality and safety for health care organization. As in other disciplines, reducing transport time and frequent hospitalizations positively impacts upon the quality of life of dialysis patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Suppléance rénale, Télédialyse, Couverture néphrologique territoriale, Efficience, Néphrologie, Dialyse, Médico-économique, Télésurveillance, Qualité, Soins

Keywords : Nephrology, Dialysis, Teledialysis, Medico-economic, Telemonitoring, Quality of life, Care


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 3-4

P. 91-95 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Mise en œuvre d’un service de télédermatologie en Franche-Comté (France)
  • V. Bonnans, L. Droz-Bartholet, É. Garcia, P. Lecuyer, B. Faivre, P. Humbert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.