Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

A risk-analysis survey on patients’ own medication usage among inpatients in a French general hospital - 14/12/12

Étude des risques liés à l’utilisation des traitements personnels dans un hôpital général

Doi : 10.1016/j.phclin.2012.08.006 
J. Jezequel
Pharmacie, centre hospitalier de Robert-Ballanger, boulevard Robert-Ballanger, 93600 Aulnay-sous-Bois, France 

Summary

Background

In France, inpatients receive prescribed drugs necessarily from the hospital pharmacy. Since all medications are not available at the hospital pharmacy, drugs are substituted. Therefore, some patients might use their own medications brought from home.

Objective

The objective of this study is to conduct a survey on the frequency and circumstances of the use of patients’ own medications in seven medicine wards and four surgery wards.

Materials and methods

A questionnaire with five items was developed by pharmacists. During 1week, after patient informed consent had been obtained, pharmacists interviewed each inpatient present on the day of the study.

Results

One hundred and twenty-two patients were interviewed during the survey. Before their hospitalization, 98 (80%) had their own medications, which had been prescribed by their general physician; 50 (41%) had brought their own medications along with them; 11 (9%) used them without informing medical staff; 162 medications were found, and 28% were not prescribed; 93% were found in patients’ rooms (55% were not used, 36% were used by patients on their own without the intervention of medical staff, and 9% were used with the intervention of medical staff); and 7% were found outside the patients’ room in the ward.

Conclusion

This study shows that patients’ own medications are used during hospital stay in France despite laws introduced against the same. Pharmacies have developed protocols and local guidelines, policies and patient education sheets for safer drug administration.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

En France, les médicaments prescrits pendant une hospitalisation sont dispensés par la pharmacie à usage intérieur. Or la pharmacie n’a pas en stock tous les médicaments disponibles sur le marché et doit donc proposer des équivalences thérapeutiques. De ce fait, des patients hospitalisés apportent souvent leurs traitements et les utilisent parfois.

Objectif

L’objectif de ce travail est d’étudier la fréquence et les circonstances d’utilisation de ces médicaments dans sept services de médecine et quatre de chirurgie.

Matériels et méthodes

Un questionnaire de cinq items a été élaboré par la pharmacie. Pendant une semaine, l’équipe pharmaceutique a interrogé chaque patient admis dans ces services.

Résultats

Cent vingt-deux patients ont ainsi été questionnés. Avant l’hospitalisation, 98 (80 %) avaient un traitement à domicile, 50 (41 %) l’avaient ramené, 11 (9 %) n’avaient pas mis au courant le personnel médical. Cent soixante-deux spécialités ont été retrouvées, dont 28 % n’étaient pas prescrites. Quatre-vingt-treize pour cent sont retrouvées dans la chambre (55 % ne sont pas utilisées, 36 % sont gérées par le patient, 9 % par le personnel médical). Le reste des médicaments est gardé hors de la chambre.

Conclusion

Cette étude montre que des médicaments sont effectivement présents dans les chambres des patients. La pharmacie a élaboré une procédure et un guide local de prescription pour mieux encadrer ces pratiques puis les a diffusés auprès des services.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Communication, Hospital medicine, Medication adherence, Medication reconciliation, Patient education

Mots clés : Traitement personnel, Patient, Hospitalisation, Pharmacie, Procédure


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 4

P. e1-e7 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement des plaies chroniques non évolutives par électrostimulation chez la personne âgée hospitalisée : retour d’expérience de trois cas cliniques
  • A. Guérin, R. Robillard, P. Codis, P. Charru, N. Del Missier, M. Callanquin
| Article suivant Article suivant
  • Modification of Diet in Renal Disease versus Cockroft-Gault : quelle équation choisir pour adapter un traitement à l’état rénal du patient ?
  • T. Berod, S. Martinez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.