Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La couleur de la peau normale ou anormale - 20/12/12

Doi : 10.1016/S0151-9638(12)70114-X 
J.-P. Ortonne
Service de Dermatologie, Hôpital Archet- 2, BP 3079, 06202 Nice cedex 3, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 12
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La couleur de la peau humaine va de la peau pâle ou blanche jusqu’à la peau colorée (brun léger, brun marron et noir). Elle résulte d’un mélange des chromophores rouges (oxyhémoglobine), bleus (hémoglobine désoxygénée), jaune-orangé (carotène, un pigment exogène) et bruns (mélanine). La mélanine est un constituant majeur de la couleur de la peau. La présence ou l’absence de mélanine dans les mélanosomes des mélanocytes et dans les kératinocytes sont responsables de la pigmentation épidermique, tandis que la mélanine dans les macrophages et les mélanocytes du derme est responsable de la pigmentation dans le derme.

Parmi les anomalies pigmentaires, deux groupes sont individualisés : les anomalies quantitatives ou qualitatives de répartition d’un pigment normal et la présence anormale dans la peau de pigments exogènes ou endogènes. Le premier groupe comprend les hyperpigmentations qui se traduisent cliniquement par des assombrissements de la couleur de la peau et les leucodermies qui se caractérisent par un éclaircissement. Le deuxième groupe comprend des affections avec une coloration inhabituelle du tégument. Les hypermélanoses correspondent à une surcharge mélanique ou à une répartition anormale de la mélanine dans la peau. En fonction de la couleur on individualise les mélanodermies (brun/noir) et les cérulodermies (bleu/gris). Les mélanodermies peuvent correspondre à des hypermélanocytoses épidermiques (augmentation du nombre de mélanocytes) ou à des hypermélaninoses épidermiques (augmentation de la quantité de mélanine dans l’épiderme, sans que le nombre de mélanocytes soit modifié). Les cérulodermies peuvent correspondre à des hypermélanocytoses dermiques (présence anormale dans le derme de cellules synthétisant les mélanines). Il peut s’agir également d’hypermélaninoses dermiques, où il existe une fuite dans le derme de la mélanine épidermique (incontinence pigmentaire). Enfin une dyschromie peut être liée à la présence anormale dans la peau d’un pigment d’origine exogène ou endogène.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The varieties of normal skin color in humans range from people of «no color» (pale white) to «people of color» (light brown, dark brown, and black).

Skin color is a blend resulting from the skin chromophores red (oxyhaemoglobin), blue (deoxygenated haemoglobin), yellow-orange (carotene, an exogenous pigment), and brown (melanin). Melanin, however, is the major component of skin color ; it is the presence or absence of melanin in the melanosomes in melanocytes and melanin in keratinocytes that is responsible for epidermal pigmentation, and the presence of melanin in macrophages or melanocytes in the dermis that is responsible for dermal pigmentation.

Two groups of pigmentary disorders are commonly distinguished: the disorders of the quantitative and qualitative distribution of normal pigment and the abnormal presence of exogenous or endogenous pigments in the skin. The first group includes hyperpigmentations, which clinically manifest by darkening of the skin color, and leukodermia, which is characterized by lightening of the skin. Hypermelanosis corresponds to an overload of melanin or an abnormal distribution of melanin in the skin. Depending on the color, melanodermia (brown/black) and ceruloderma (blue/grey) are distinguished. Melanodermia correspond to epidermal hypermelanocytosis (an increased number of melanocytes) or epidermal hypermelanosis (an increase in the quantity of melanin in the epidermis with no modification of the number of melanocytes). Ceruloderma correspond to dermal hypermelanocytosis (abnormal presence in the dermis of cells synthesizing melanins) ; leakage in the dermis of epidermal melanin also exists, a form of dermal hypermelanosis called pigmentary incontinence. Finally, dyschromia can be related to the abnormal presence in the skin of a pigment of exogenous or endogenous origin.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hyperpigmentation, Couleur de la peau, Mélanine, Mélanosomes, Mélanocytes

Keywords : Hyperpigmentation, Skin Color, Melanin, Melanosomes, Melanocytes


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 139 - N° S3

P. S73-S77 - novembre 2012 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Lésions pigmentaires et maladies de la réparation de l’ADN
  • L. Krieger, M. Berneburg

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.