Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Groupes d’échange de pratique entre pairs : un modèle pour le développement professionnel continu en médecine générale - 08/01/13

Peer groups: A model for the continuous professional development in general practice

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.04.017 
Patrice François 1, 2, , Anne-Cécile Philibert 3, Gérard Esturillo 3, Élodie Sellier 1, 2
1 CHU de Grenoble, unité d’évaluation médicale, 38000 Grenoble, France 
2 Université Joseph-Fourier Grenoble 1, laboratoire TIMC, UMR-CNRS, 38000 Grenoble, France 
3 Université Joseph-Fourier Grenoble 1, département de médecine générale, 38000 Grenoble, France 

Patrice François, CHU, unité d’évaluation, pavillon Taillefer, BP 217, 38043 Grenoble cedex 09, France.

Summary

Aim

The purposes of this study were to analyse the peer groups’ activity and functioning in General Practice in Isere department, the participants’ characteristics, and their opinion on this activity.

Methods

A census of existing groups was realized by asking professional organisations to provide us a complete list of the groups in the department. For each group, a member was asked to answer a questionnaire about the institution. Each general practitioner (GP) participating to a group was sent a questionnaire about his profile and was asked to give his personal opinion on the group.

Results

The group inventory was difficult to realize, as no organisation was able to give us a complete list. Sixteen groups were included in the study, involving a total of 131 GPs. Groups were 1 to 10years old, most of them were independent. The mean number of meetings was eight times a year. Participants were more often females, new graduates or young doctors, and internship supervisors. They were highly satisfied about this activity which allowed them to increase the quality of patient care (98%), and to change their practice (75%).

Conclusion

This study showed that peer group activity was growing in Isere. It was widely welcomed by GPs, who wondered in which way those groups could satisfy the obligations of professional development mentioned in the 2009 French law: Hospital, Patient, Health, Territory (HPST).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Il s’agissait de décrire l’implantation et le fonctionnement des groupes d’analyse de pratique entre pairs (GAPP) en médecine générale dans le département de l’Isère et d’étudier le profil et l’opinion des médecins qui y participent.

Méthode

Un recensement des groupes existants a été réalisé en interrogeant les organismes professionnels susceptibles de les répertorier. Pour chaque GAPP identifié, un des membres a été contacté afin de répondre à un questionnaire portant sur le fonctionnement du groupe et les participants ont été interrogés par un questionnaire portant sur leur profil et leur opinion.

Résultats

Le recensement des groupes s’est révélé difficile car aucun organisme ne les enregistrait. L’étude a porté sur 16 GAPP auxquels participaient 131 médecins, soit 7 % des médecins généralistes du département. La plupart des groupes ont été créés après 2005. La plupart fonctionnaient de façon autonome et se réunissaient en moyenne huit fois par an, pour examiner des dossiers de patients choisis de façon aléatoire. Parmi les médecins participants, on trouvait une plus forte proportion de femmes, de jeunes médecins et de maîtres de stage. Ces médecins se déclaraient très satisfaits de leur participation à un GAPP qui améliorait la qualité des soins (98 %) et avait changé leur méthode de travail (75 %).

Conclusion

L’implantation des GAPP s’est accélérée ces cinq dernières années en Isère. Ce mode d’évaluation des pratiques professionnelles était apprécié par les médecins participants qui s’interrogeaient sur la manière de faire reconnaître cette activité dans le cadre de leur obligation de développement professionnel continu (DPC).

Ce qui était connu

Le groupe d’analyse des pratiques entre pairs (GAPP) consiste à examiner collectivement des dossiers de patient afin de discuter la qualité de la prise en charge.
Le GAPP est la méthode d’évaluation des pratiques professionnelles la plus répandue en médecine générale.

Ce qu’apporte l’article

L’implantation des GAPP s’est accélérée depuis 2006.
Les médecins déclarent que leur participation à un GAPP contribue à une meilleure application des recommandations de bonnes pratiques.
Les médecins souhaitent que leur participation à un GAPP soit prise en compte pour valider leur obligation de développement professionnel continu.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 1

P. e21-e27 - janvier 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Motifs de consultation thématisée de maladie unguéale : étude prospective
  • Emmanuelle Le Bidre, Yves Pasquier, Eric Estève
| Article suivant Article suivant
  • Stratégies d’arrêt du traitement de substitution par méthadone
  • Kamilia Ksouda, Vanessa Bloch, Jean Dugarin, Gaël Dupuy, Xavier Laqueille, Jean-Pierre Lépine, Florence Vorspan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.