Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégies d’arrêt du traitement de substitution par méthadone - 08/01/13

When and how to detoxify clients from methadone maintenance treatment?

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.04.011 
Kamilia Ksouda 1, Vanessa Bloch 1, Jean Dugarin 1, Gaël Dupuy 1, Xavier Laqueille 2, Jean-Pierre Lépine 1, Florence Vorspan 1,
1 AP–HP, hôpital Fernand-Widal, CSAPA Espace Murger, service de psychiatrie, Paris, France 
2 Centre hospitalier Sainte-Anne, service d’addictologie Moreau-de-Tours, Paris, France 

Florence Vorspan, AP–HP, hôpital Fernand-Widal, CSAPA Espace Murger, service de psychiatrie, 200, rue du Faubourg Saint-Denis, Paris, France.

Summary

Background

Methadone is prescribed in France as a maintenance treatment for heroin dependence since 1969. Nevertheless, the optimal duration of methadone maintenance treatment and how detoxification from methadone at the end of the treatment should be performed is still discussed.

Objective

To conduct a literature review on when and how detoxify clients from methadone maintenance treatment and to collect the opinion of experts in the field.

Documentary sources

We searched the PubMed, Embase, Cochrane Library and PsycINFO databases on the 1966–2011 period using the keywords “methadone”, “maintenance”, “detoxification”, “tapering”, “cessation”, “withdrawal”. We also searched data in other addictive journals in French that are not available in those databases. We also collected the opinion of the physician in charge of the oldest methadone program in France (1969).

Studies selection

We excluded studies that used methadone as short time treatment of heroin withdrawal and thus selected 23 articles.

Results

There is a consensus on when methadone maintenance treatment should be stopped, defined by the client’s will to stop, the judgement from the physician that the client has been stable for a period of time that is long enough, but also the client’s motivation to live his life without maintenance treatment. There is also a majority, among articles on how methadone treatment should be stopped, recommending ambulatory, practical approaches using slow tapering of the dose, with the ability to go back to the previous dose if needed, namely in case of relapse to heroin use, heavy withdrawal or psychiatric symptoms.

Limits

There are few articles addressing the subject, especially comparing prospectively different cessation strategies.

Conclusion

Methadone maintenance treatment should not necessarily be maintained all life long and can be stopped within its prescription setting, including medical, psychological and social evaluation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

La méthadone est utilisée en France dans l’indication de traitement de substitution de la dépendance aux opiacés depuis 1969. Néanmoins, la durée pendant laquelle ce traitement doit être maintenu et ses modalités d’arrêt sont imprécises.

Objectif

Conduire une revue de la littérature sur le moment et les stratégies d’arrêt du traitement de substitution par méthadone et recueillir des opinions d’expert.

Sources documentaires

Nous avons conduit une recherche PubMed, Embase, Cochrane Library et PsycINFO sur la période 1966–2011 en utilisant les mots clés methadone, maintenance, detoxification, tapering, cessation, withdrawal et dans des revues d’addictologie françaises non indexées. Nous avons également recueilli l’opinion du médecin responsable du centre de soins ayant la plus longue expérience de prescription de méthadone en France (depuis 1969).

Sélection des études

Nous avons exclu les études qui envisageaient la méthadone comme traitement bref du sevrage en opiacés et retenu 23 articles.

Résultats

Il existe un consensus sur le moment où l’on peut arrêter le traitement par méthadone, déterminé par le volontariat du patient, l’appréciation par le clinicien que le patient est stable depuis une durée suffisante mais aussi la motivation du patient et sa capacité à concevoir sa vie future sans substitution. De même, il existe une majorité d’articles prônant des modalités d’arrêt fondées sur des approches pragmatiques, utilisant des décroissances progressives, en ambulatoire, avec possibilité de retour en arrière en cas d’apparition de consommations d’héroïne, de symptômes de sevrage, ou de symptômes psychiatriques.

Limites du travail

Le nombre d’article est limité et nous avons trouvé peu d’études prospectives comparant différentes stratégies d’arrêt.

Conclusion

La substitution n’est pas forcément un traitement à vie pour tous les patients et son arrêt peut être envisagé au sein du cadre de prescription c’est-à-dire accompagné d’un suivi médical, psychologique et social.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 1

P. e28-e36 - janvier 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Groupes d’échange de pratique entre pairs : un modèle pour le développement professionnel continu en médecine générale
  • Patrice François, Anne-Cécile Philibert, Gérard Esturillo, Élodie Sellier
| Article suivant Article suivant
  • Place du consentement dans les relations entre médecins et patients : un point de vue philosophique
  • Michela Marzano

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.