Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo

Arrêt cardiaque préhospitalier de l'adulte. Chaîne de survie et défibrillation précoce - 14/01/13

[24-000-C-15]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(12)64151-0 
P. Carli , C. Télion, M. Nahon
 Service d'aide médicale urgente (Samu) de Paris et service d'anesthésie-réanimation, Hôpital Necker-Enfants malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Pour augmenter la survie des arrêts cardiaques (AC), une amélioration de la chaîne de survie est indispensable. Le diagnostic de l'AC repose sur l'absence de signe de vie et impose la mise en œuvre immédiate de compressions thoraciques au rythme de 100/min. Il doit être reconnu le plus vite possible dès l'appel téléphonique au « 15 ». La réanimation cardiopulmonaire (RCP) peut alors être guidée par téléphone. L'alternance compression thoracique/insufflation est de 30:2. Si le rythme est une fibrillation ventriculaire ou une tachycardie ventriculaire sans pouls, la défibrillation est réalisée par un choc électrique externe unique ayant une énergie de 150 à 200 joules en ondes biphasiques ou de 360 joules en ondes monophasiques. Après chaque choc, deux minutes de RCP sont réalisées avant toute vérification du pouls ou du rythme cardiaque sauf si le patient présente des signes manifestes de réveil. La défibrillation automatique externe par le public améliore le pronostic des AC, et cette stratégie doit être renforcée en France. La réanimation médicalisée impose l'intubation orotrachéale associée à une ventilation en fraction d'oxygène dans les gaz inspirés égale à 1. Le masque laryngé est la meilleure alternative en cas d'intubation difficile. L'adrénaline, vasoconstricteur de référence, est administrée à la dose de 1mg en intraveineuse, environ toutes les 4minutes quel que soit le rythme présent. L'amiodarone est recommandée pour les fibrillations ventriculaires et les tachycardies ventriculaires sans pouls résistantes. Lors de l'obtention d'une reprise d'activité cardiaque spontanée, et dès la phase préhospitalière, le syndrome post-AC doit être combattu et une hypothermie modérée doit être instituée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Arrêt cardiaque, Mort subite de l'adulte, Chaîne de survie, Réanimation cardiopulmonaire de base, Massage cardiaque externe, Réanimation cardiopulmonaire médicalisée, Défibrillation automatisée externe, Défibrillateur semi-automatique, Adrénaline, Amiodarone


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Gestes de secourisme en urgence
  • J.-M. Agostinucci, P. Bertrand
| Article suivant Article suivant
  • Défibrillations semi-automatique et entièrement automatique externes
  • J.-M. Agostinucci, P. Bertrand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.