Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Carcinome de Merkel : un nouveau cancer radio-induit ? - 15/01/13

Doi : 10.1016/j.annder.2012.10.598 
M. Bertrand a, , X. Mirabel b, E. Desmedt a, S. Vercambre-Darras c, E. Martin de Lassalle d, B. Bouchindhomme d, P. Guerreschi e, V. Martinot e, L. Mortier a
a Service de dermatologie, hôpital Claude-Huriez, CHRU de Lille, rue Michel-Polonovski, 59037 Lille cedex, France 
b Service universitaire de radiothérapie, centre Oscar-Lambret, 3, rue Frédéric-Combemale, BP307, 59020 Lille cedex, France 
c Service de dermatologie, hôpital de jour, centre hospitalier Boulogne-sur-Mer, 62, boulevard Jacques-Monod, BP609, 62321 Boulogne-sur-Mer, France 
d Laboratoire d’anatomopathologie, centre de biologie pathologie, CHRU de Lille, 2, avenue Oscar-Lambret, 59037 Lille cedex, France 
e Service de chirurgie plastique et reconstructrice, hôpital Roger-Salengro, CHRU de Lille, rue Emile-Laine, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le carcinome de Merkel (CM) est une tumeur neuro-endocrine cutanée rare et agressive survenant principalement chez le sujet âgé de phototype clair. L’exposition aux ultraviolets (UV) et l’immunosuppression, notamment chez les patients greffés d’organes, atteints d’hémopathie maligne ou séropositifs pour le VIH, sont les principaux facteurs de risque. Récemment a été découvert un polyomavirus impliqué dans le processus de carcinogenèse. Le rôle des radiations ionisantes n’est pas clairement établi mais suspecté dans d’exceptionnelles observations relatant la survenue de CM en zone irradiée. Nous rapportons un nouveau cas de carcinome de Merkel survenu en territoire irradié.

Observation

Un homme de 59ans, irradié 38ans plus tôt pour un dermatofibrosarcome de Darier-Ferrand de l’épaule gauche, a développé un CM de même localisation.

Discussion

Le délai écoulé entre la radiothérapie et le diagnostic de CM, la localisation de ce dernier en zone irradiée (radiodermite), la description d’observations similaires relatant la survenue de carcinomes de Merkel en territoire irradié et le rôle cancérogène connu des radiations ionisantes sont autant d’arguments forts étayant le caractère radio-induit de cette tumeur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Merkel cell carcinoma (MCC), a rare and aggressive neuroendocrine tumour, appears primarily on sun-exposed areas in light-skinned elderly subjects. UV exposure and profound immunosuppression (particularly in a setting of solid organ transplantation, haematological malignancies, HIV) constitute the principal risk factors. The aetiopathogenesis of this cancer is not known, although a polyomavirus involved in the oncogenic process was recently discovered. The carcinogenic effect of ionizing radiation, while not clearly established, has been suspected in rare cases involving the onset of MCC in irradiated zones. We report a new case of case of MCC in a patient previously undergoing radiotherapy.

Case report

A 59-year-old-man underwent radiotherapy for a Darier-Ferrand dermatofibrosarcoma on the left shoulder and developed MCC at the same site 38 years later.

Discussion

The time between radiotherapy and diagnosis of MCC, its site within the radiation field (radio-dermatitis), the description of similar cases in the literature concerning the onset of MCC in irradiated areas, and the known carcinogenic effects of ionizing radiation all militate strongly in favour of the radiation-induced nature of MCC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Carcinome de Merkel, Radiation ionisante, Cancer radio-induit, Dermatofibrosarcome, Radiothérapie

Keywords : Merkel cell carcinoma, Ionizing radiation, Radio-induced malignancies, Dermatofibrosarcoma, Radiotherapy


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 140 - N° 1

P. 41-45 - janvier 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atteinte linguale spécifique révélatrice d’une sarcoïdose
  • A. Ellouadghiri, Y. Afifi, F. Mansouri, B. Hassam, K. Senouci
| Article suivant Article suivant
  • Hépatite induite par l’infliximab lors du traitement d’une maladie de Crohn vulvaire
  • S. Caussé, R. Bouquin, S. Wylomanski, M. Flamant, M. Joubert, B. Dréno, G. Quéreux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.