Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aortite inflammatoire au cours de la maladie de Horton - 08/02/13

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.03.003 
Laurence Josselin-Mahr , Tony Abi el Hessen, Cecile Toledano, Laurence Fardet, Adrien Kettaneh, Kiet Tiev, Jean Cabane
Hôpital Saint-Antoine, service de médecine interne, 75012 Paris, France 

Laurence Josselin-Mahr, hôpital Saint-Antoine, service de médecine interne, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Key points

A sub-clinical inflammatory aortitis is very frequent in patients with giant cell arteritis, and can be the only localization of the disease. In most patients, this aortitis is asymptomatic and is of no consequence on the patient’s survival.

The relative risk of developing an aortic dissection or aneurysm is 17.3. Evolution towards an aneurysm or an aortic dissection is unpredictable and rare; and seems independent of the disease activity and the associated vascular risk factors.

Isolated aortitis treatment is not consensual, but often similar to the treatment of giant cell arteritis and adapted to clinical and biological markers of disease activity.

Screening for sub-clinical aortitis with FDG-PET should not be prescribed in patients with typical presentation of giant cell arteritis.

A systematic screening of aortic complications in giant cell arteritis patients could be done with a chest X-ray and an abdominal ultrasound possibly completed with an aortic CT-scan at time of diagnosis, in order to look for aneurysms with possible surgical indication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

L’atteinte inflammatoire aortique infraclinique est très fréquente au cours de la maladie de Horton dont elle peut être la manifestation exclusive. Elle est souvent asymptomatique, peut disparaître sous traitement et est sans conséquences sur la survie dans la majorité des cas.

Les patients atteints de maladie de Horton ont un risque relatif de développer une dissection ou un anévrisme de l’aorte thoracique de 17,3. Cette évolution vers une complication de l’aortite est actuellement difficile à prévoir et semble indépendante de l’activité de la maladie et des facteurs de risque cardiovasculaires.

Le traitement n’est pas codifié pour les formes aortiques isolées, mais il est en général calqué sur celui de la maladie de Horton et modulé selon l’activité clinique et biologique de la maladie.

La réalisation d’une TEP-tomodensitométrie systématique à la recherche d’une aortite infraclinique dans les formes typiques de maladie de Horton n’est pas justifiée actuellement.

Le dépistage des complications de l’aortite n’a pas fait l’objet de recommandations, mais une radiographie thoracique et une échographie abdominale systématiques éventuellement complétées par une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) aortique se justifient lors du diagnostic de maladie de Horton à la recherche d’anévrismes d’indication chirurgicale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 2

P. 151-159 - février 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Restauration des corps après autopsies : aspects législatifs, techniques et éthiques
  • Yann Delannoy, Anne Becart-Robert, Cédric Houssaye, Jocelyn Pollard, Raphaël Cornez, Gilles Tournel, Didier Gosset, Valéry Hedouin
| Article suivant Article suivant
  • Quelles indications et quelles voies d’abord pour l’implantation des valves aortiques percutanées ? Évaluation technologique menée par la Haute Autorité de santé (HAS)
  • Elodie Velzenberger, Hubert Galmiche, Catherine Denis, Jacques Machecourt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.